Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

Liliane grau s’en est allée...

Hommage de Jean Louis Démelin lors des obsèques de Liliane Grau
 
Liliane s’en est allée si vite, trop vite. Foudroyée par l’éclair, son cœur s’est arrêté de battre, ses yeux se sont fermés à tout jamais. Le sentiment de partir, sans douleur ni tempête reste une unique source de fraîcheur en ce jour lourd de tristesse, écrasant de chagrin.
Elle n’aura pas eu le temps de revoir sa belle vie défiler dans le miroir de son bonheur.
Ariégeoise de Foix, elle avait rejoint Font-Romeu dans les années soixante. Elle y appliquera le fruit de ses études de kinésithérapie dans la maison d’enfants du Home Catalan. Loin d’être un aboutissement, c’était bien au contraire la continuité d’une extraordinaire rencontre avec André qui se concrétisait. En mariant son destin au sien, elle savait que le temps ferait d’elle une vraie Romeufontaine, attachée à une terre, à une histoire, à des hommes, à des légendes, à des valeurs et à des vérités.
 
En 1972, l’âme d’une commerçante vibre en elle. Le projet de créer avec André un magasin de sports s’annonce riche d’ambitions et de réussite. Et voilà comment, au fil des ans, Olympic Sports devient l’adresse incontournable de Font-Romeu. Amateurs de montagne, de neige, de ski, de randonnées... s’y retrouvent. Dans cette ambiance si chaleureuse, combien de clients sont devenus proches amis? Liliane et son sourire légendaire joue les maîtresses de maison, les mamans poules, les techniciennes... Avec Liliane et André la maison prospère. La famille, les amis, les commerçants, les moniteurs, les vacanciers... tout le monde pousse derrière la belle station. L’ambiance déborde de fraternité. Tous les prétextes sont bons pour que là moindre sortie devienne fête. Dans cet univers si chaleureux Liliane est dans son élément. Derrière son regard complice, un brin nostalgique je la revois encore détailler ces instants festifs d’un temps aujourd’hui presque dépassé.
 
Je me demande si en cette minute précieuse, aussi difficile soit-elle, Liliane n’est pas comme à son habitude en train de nous réconforter. Je devine ses mots. « Laissez les souvenirs apaiser votre douleur, je ne suis pas loin et la vie continue. L’amour jamais ne disparaît ». Alors laissons place aux souvenirs et aux pensées qui nous unissaient à Liliane.
Quand il neigera, derrière notre fenêtre, elle sera près de nous. Quand les rires s’échapperont de nos tablées, elle sera près de nous. Quand les verres tinteront à l’unissons, elle sera près de nous. Quand l’usap jouera et gagnera, elle sera près de nous. Quand les élections divulgueront leur verdict, quand le magasin débordera de clients, quand nos tourments s’estomperont, elle ne sera pas loin non plus. Quand Dédé sourira en nous embrassant, c’est elle qui le transportera. Et quand Sandrine vous invitera à l’un de ces événements imprévus dont elle a le secret, la fierté d’une maman planera sur nos cœurs.
 
Dans son repos éternel, Liliane va continuer. Elle lira beaucoup, cuisinera avec passion, visionnera les émissions oubliées de Danielle Gilbert, préparera les commandes du magasin, préservera sa petite vie tranquille, veillera sur sa petite Nicolina, donnera force et ambitions à Calou, accompagnera toujours et encore son amour de Dédé. Et de temps en temps, elle écoutera Michel Sardou. Connaissez-vous une de ses chansons qu’elle pourrait entonner maintenant, elle s’appelle espérer :
« Espérer parce que la terre est belle, quand une étoile s’éteint, elle n’éteint pas le ciel, espérer et encore et encore, à fatiguer la mort,à la faire hésiter, Espérer, espère avec ton cœur, la réponse est en toi, la question est ailleurs. Espérer, espérer ».
Merci Liliane d’être toujours là, auprès des tiens, auprès de nous et pour très longtemps, c’est une certitude.
Haut de page