Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

005travaux rn618C’est pour des raisons de sécurité et économiques que les lampadaires, entre l’Ermitage et l’entrée de Font-Romeu sur la RD618, ont été retirés. La vétusté des socles et la rouille des réverbères représentaient un danger permanent et le renouvellement de ces équipements à 7000€ l’unité, s’avérait très onéreux.

L’occasion s’est ainsi présentée de tester les préconisations de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Cet essai constitue aussi une réponse aux nombreuses demandes d’extinction nocturne de notre réseau allié à la volonté municipale de réduire les dépenses énergétiques de notre commune tout comme celle de diminuer la pollution lumineuse

L’intérêt de dépourvoir d’éclairage public sera donc étudié sur cette voie hors agglomération. Dans notre zone de montagne aux risques climatiques élevés, vent, neige, gel, verglas, brouillard... le test sera de grandeur nature, capable en tous les cas d’apporter des réponses aux propositions énergétiques et environnementales.

Pour ceux qui empruntent cette route à pied à la nuit tombée, pensez à vous équiper de lampes de poche ou frontales !

035theatreLa réfection des trottoirs du coté amont de l’avenue E Brousse est en cours. Une circulation alternée est en place.

 

 

 

 

 

 

 

Read More

004travaux rn618Les romeufontains savent que toute l’eau sur les greens du golf et la forêt se transforme en crues violentes lors des orages et les torrents ruisselants dévastent régulièrement l’avenue Jean Paul et les chemins avoisinants. L’orage du 15 juin 2017 a fini par endommager le cheminement et déchaussé les marches de l’escalier monumental vers le Casino, escalier fermé depuis par sécurité.

Un projet de réhabilitation de cette zone d’accueil touristique primordiale pour l’attractivité du centre-ville de Font-Romeu est en cours. Son objet est de retracer et d’embellir la mobilité piétonne entre l’Avenue Emmanuel Brousse, le Grand Hôtel, l’église du Christ-Roi, le domaine de Casteilla, la rue Jean-Paul menant à l’Espace Sportif Colette Besson, au Golf de Font-Romeu, Cours de Tennis et sentier du Musée sans Murs.

Dans un premier temps c’est la gestion des eaux de ruissellement en lisière de forêt qui est entreprise. A l’issue de ces travaux de collecte et de sécurisation pluviale, l’aménagement et l’éclairement du cheminement piéton seront réalisés. Puis les Services Techniques Municipaux, végétaliseront cet espace et les abords du piétonnier avec des espèces végétales proches du milieu naturel. Enfin les marches de granit seront réutilisées mais l’escalier sera déplacé sur la gauche afin d’agrandir la terrasse du Casino qui retrouvera ainsi sa superficie d’avant l’extension du restaurant. 

Capture plan

Les tarifs de stationnement au parking Borell ont été modifiés. Les abonnements à l’année sans place réservée passent à 180€, à 550 avec place réservée, l’abonnement mensuel à 80 €, les 7 jours à 50€ /, les 4 jours à 30€ et le tarif nuit à 4,50€ de 17h30 à 8h30.

parking juillet

030font romeu

Les travaux de terrassement en cours entre l’école du Soleil et le bassin de rétention d’eaux pluviales, à la sortie d’Odeillo, sont ceux de l'aménagement d'une aire de stationnement pour Camping-cars. L'objectif est de la mettre en service pour les vacances de Toussaint au 18 Octobre 2019.
Ce parking pourra accueillir 28 camping-cars qui disposeront de bornes de raccordement électrique, de distribution d'eau potable et de dispositif de vidange des eaux usées. La gestion et l'entretien de ces services seront à la charge d'un délégataire.

 

 

 

031font romeu  

De superbes pots taille XXL fleurissent l’esplanade des Comtes des Cerdagne, les bancs en bois local réalisés par le chantier d'insertion invitent au bain de soleil et le parking prend une belle couleur vive. Des décorations qui s’harmonisent avec le bleu intense du ciel en ce début juillet !

007font romeu 008font romeu 009font romeu
010font romeu 011font romeu 054font romeu

Du bois est à ramasser en forêt de Font Romeu : le plan de situation, un petit texte d'explications et l'autorisation (gratuite) sont à retirer à l'accueil de la mairie à compter de ce jour.

Il n'y aura pas d'autre attribution cette année.

003chantier insertionCe printemps le chantier d’insertion a été à l’œuvre pour poser de nouveaux équipements en bois issu des arbres des forêts de la commune, des barrières au centre-ville, des abris pluie au golf et les bancs et tables de pique-nique fabriqués cet hiver à l’atelier.

Merci à cette équipe en formation menée par Stéphane Dubaux !

 

 

 

 

 

 

001chantier insertion 007chantier insertion
008chantier insertion 030 8mai

009mai 2019Merci aux jardiniers des services municipaux pour les belles réalisations installées à l’entrée de Font Romeu et au parking du Menhir !

 

 

 

 

 

 

 

005mai 2019005mai 2019 006mai 2019 007mai 2019
 Chacun peut choisir son point de vue pour la photo !
015decharge viaDepuis 2011 l’ancienne décharge de Via est transformée par la commune en un centre de transformation, de stockage et de recyclage de déchets inertes. Ces travaux visent une meilleure intégration paysagère et la plateforme Areny y réalise tri et travaux paysagers.
 
Jusque-là le site était une décharge de déchets et de gravats, leur stockage selon un plan de réaménagement de reprofilage des talus et végétalisation, favorise à présent un remblaiement contrôlé. Les acteurs locaux professionnels du bâtiment et des travaux publics y trouvent une solution légale au traitement de leurs déchets.
Les déchets inertes : les terres, gravats propres, briques, matériaux de sous-couches routières, enrobés… sont stockés sur le site. La fraction valorisable est broyée, concassée et criblée pour être réutilisée sur des chantiers de génie civil. Après le tri sur la plateforme les fers, cartons et plastiques sont acheminés vers des centres de traitement. Quant aux déchets verts ils sont broyés et valorisés sur place. L’apport massif de la terre issue des déblais du bassin de rétention des eaux pluviales des Canaletes a modifié l’aspect du site. Un avancement significatif vers son comblement.
 
L’aspect paysager du centre de stockage pouvant paraître dégradé au promeneur non averti, des actions de communication sur les activités de traitement et de valorisation ont été menées. L’exploitant a accueilli en juillet dernier les enfants des centres de loisirs, Casa Jeunesse et Casa Enfance, pour leur présenter la sécurité, les activités ainsi que les métiers associés à la plateforme. Nos jeunes, ravis de cette visite, sont repartis avec de la terre végétale pour leur atelier jardinage !
 
Les travaux se poursuivront encore quelques années, jusqu’à la création d’un dôme final et l’ancienne décharge ne sera plus qu’un souvenir…
 
Read More

Capture affichePour protéger la santé et l’environnement, la réglementation concernant l’utilisation des pesticides chimiques* évolue, depuis le 1er janvier 2019, on ne peut plus les acheter, les utiliser et les stocker pour jardiner ou désherber. Issue de la loi Labbé, cette interdiction concerne également les collectivités qui n’ont plus le droit depuis le 1er janvier 2017 d’utiliser les pesticides chimiques* sur les espaces verts, les forêts, les voiries ou les promenades accessibles ou ouverts au public.

Des solutions alternatives existent, planter des plantes locales, au bon endroit selon l’exposition et la nature du sol - cultiver à proximité les unes des autres des plantes qui s’apportent des bénéfices mutuels - utiliser les plantes et les animaux auxiliaires pour lutter contre les maladies et les ravageurs - favoriser la biodiversité, alterner les cultures, adopter le paillage pour protéger vos végétaux des bioagresseurs - en sont quelques-unes. Un jardin naturel et équilibré est un jardin plus résistant !

Les alternatives non-chimiques et les produits de biocontrôle sont des solutions efficaces pour prévenir et si besoin traiter. Utilisez des produits de biocontrôle adaptés, au bon moment selon le stade de développement du bioagresseur et les conditions climatiques. L’ensemble des conseils et solutions pour jardiner sans pesticides sont disponibles sur le site www.jardiner-autrement.fr.

Bidons, bouteilles, flacons, sprays, et autres contenants, qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de pesticides, doivent être rapportés en déchetterie ou en un point de collecte temporaire, si possible dans leur emballage d’origine. Il ne faut en aucun cas les jeter à la poubelle, ni les déverser dans les canalisations. Renseignez-vous sur les horaires d’ouverture des déchetteries de Bolquère et Matemale ou sur le site : www.ecodds.com.

* Les pesticides chimiques, aussi appelés produits phytopharmaceutiques, servent à protéger les plantes. Il s’agit des herbicides, fongicides, insecticides, acaricides, anti-limaces... Les pesticides de biocontrôle, à faible risque ou utilisables en agriculture biologique restent autorisés.

Dernièrement, aux abords du refuge de Farneils et l’arboretum de Font Romeu sont apparus des tas de troncs d’arbres, régulièrement emportés par des camions.
Les plus curieux qui sont allés voir ce qui se passait en forêt, ont vu un paysage forestier ponctuellement transformé et des chemins fortement dégradés. Devant ce constat plusieurs réactions : c’est souvent surprise et interrogation, teintées parfois d’indignation
 

Je me dois d’apporter quelques précisions à quelques échos entendus ici où là:

Oui, les exploitations sont nécessaires : sans elles à Font Romeu comme ailleurs, l’état boisé ne pourrait être constant, sans elles le renouvellement naturel, faute de lumière, ne pourrait se faire, et enfin sans elles tout un pan de l’économie serait impacté : papèterie, construction, menuiserie…

Oui, il y en a déjà eu et il y en aura encore : c’est cette succession d’interventions qui ont façonné et qui maintiennent le paysage forestier tel que nous le connaissons aujourd’hui. Rares sont les endroits où on ne trouve pas de souches plus ou moins récentes…

Non, ce n’est pas n’importe quoi : les exploitations de cette année, programmées dans un programme de gestion (appelé Aménagement Forestier) ont été regroupées afin d’en restreindre dans le temps l’impact visuel inévitable. Cet aménagement est rédigé et révisé tous les 20 ans. C’est un pilier de la foresterie française depuis des siècles. C’est un acte de gestion durable en place bien avant que cette dernière soit en vogue. Cette gestion est reconnue par le label PEFC.

Non, ce n’est pas n’importe comment : les arbres extraits ont été préalablement désignés et comptabilisés par les forestiers au cours d’une opération appelée martelage, nom venant du marteau forestier. C’est avec cet outil qu’est apposée la marque d’Etat au pied (le pourquoi en est expliqué dans quelques lignes) et sur le tronc de l’arbre à couper.

Ces arbres sont choisis selon différents critères au cours de la vie de la forêt :

            - mise à distance et sélection pour une croissance optimale et obtention de bois de valeur. Ce sont les coupes d’amélioration.

            - mise en lumière du sol à l’âge optimal d’exploitation par un martelage dynamique : les plus beaux semenciers sont préservés et leurs graines trouveront les conditions idéales pour germer et constituer ainsi la forêt de demain. Ce sont les coupes de régénération

            - extraction de ces semenciers lorsque la régénération est acquise. Dernière opération sur l’ancien peuplement, c’est sans surprise qu’elle a été appelée coupe définitive.

Non, ce n’est pas du pillage : cette opération réalisée, le volume de bois comptabilisé est vendu sur pied au plus offrant (et au-delà d’un prix de retrait) au cours d’une vente bisannuelle destinée aux seuls professionnels exploitants forestiers (français ou européens). La majeure partie de la recette revient au propriétaire : Etat (Forêt Domaniale) ou municipalité (Forêt Communale).

Non, ce n’est pas l’anarchie : l’acheteur fait son affaire de la coupe et de l’extraction des arbres marqués et uniquement de ceux-ci, dans le respect d’un règlement national et des clauses édictées lors de la vente.

Oui, il y a un contrôle : et c’est une des facettes du travail du forestier de terrain, qui surveille le déroulement de l’exploitation et la présence d’une marque sur la souche des arbres coupés.

Oui, l’exploitant a des obligations : au-delà de ses obligations légales et règlementaires durant l’exploitation, Il doit restituer l’infrastructure du site dans l’état où elle se trouvait avant son intervention. Cet état a été relevé dans un  « état des lieux initial » établi contradictoirement avec l’exploitant forestier : ainsi, à Farneils, même si l’exploitation est terminée, l’exploitant devra, (dès que les conditions climatiques le permettront), remettre en état la voirie endommagée par tout moyen efficace. Faute de quoi cette remise en état sera effectuée à ses frais après mise en demeure infructueuse. De plus la caution déposée par l’acheteur au moment de la vente ne sera pas levée avant achèvement des travaux de remise en état.

Non, ce n’est pas le chaos : le désordre apparent n’est que transitoire, les branches au sol et chutes de bois seront rapidement dégradées et restitueront la matière organique sans laquelle le sol ne serait que du sable. Une part de ces rémanents (nom donné à ce qui reste au sol après la coupe) pourra en outre être récoltée dans les prochains mois en bois de chauffage par les particuliers munis d’une autorisation de l’ONF.

N’oublions pas que la gestion forestière ne fait que reproduire de façon programmée, encadrée et maîtrisée ce qui se passe depuis la nuit des temps au sein du milieu naturel. En effet cycle de la vie des végétaux, tempêtes, dégradations, cataclysmes divers, colonisation naturelle, et autres événements ont assuré à leur manière, souvent brutale et imprévisible, la « gestion du milieu naturel » bien avant que l’homme « n’y mette sa patte ».

Bruno Robert
Garde Forestier 

004borne Une borne de recharge pour véhicules électriques a été installée à FONT-ROMEU au 10 Avenue d’Espagne sur le parking de la poste par le SYDEEL66, un établissement public de coopération Intercommunal qui rassemble 220 communes du département.

Toutes les bornes choisies par le SYDEEL66 sont des bornes de recharge accélérée (22 Kw Accessibles 24h/24 et 7j/7 deux véhicules peuvent charger simultanément et elles sont équipées de deux types de prises : la prise domestique classique E/F et la prise T2 correspondant au standard européen prévu dans la directive AFI (Alternative Fuels Infrastructures).

Pour conclure un marché sur la fourniture et l’exploitation des bornes le Sydeel66 s’est regroupé avec dix Syndicats d’Énergie et avec les métropoles de Montpellier et Toulouse. Ce réseau, nommé REVEO,  premier marché national, prévoit l’implantation de plus de 900 bornes sur la région Occitanie. Ce regroupement va entrainer une baisse des prix de 40% sur l’exploitation l’entretien, la maintenance, la supervision technologique et de 30% sur l’investissement fournitures, pose des bornes. A noter que l’entreprise ECL au Soler est chargée de la pose des bornes fabriquées à Cahors.

Le temps de recharge minimum étant de 20 minutes, les usagers pourront fréquenter les commerces le temps de « faire le plein » puisque les bornes sont en centre-ville. Si le chargement est gratuit de 21h à 7h, le forfait connexion jour est de 3€ (1 heure de recharge), pour les utilisateurs occasionnels et 1,50 € pour les abonnés Révéo, la carte d’abonnement étant de 1€ par mois.

 

AFFICHE BADGEZ BRANCHEZ CHARGEZ  AFFICHE GEOLOCALISATION Font Romeu 006borne

Le mot du garde :

Cet automne sur le canton de Farneils des coupes de bois nécessaires au bon renouvellement de la foret et destinées aux professionnels de la filière ont, ou vont laisser du bois à terre, branches, chutes diverses, rondins…

Ce bois apte à fournir du chauffage est disponible lorsque l’exploitation est terminée à toute bonne volonté munie d’une autorisation.

Je distribuerai cette autorisation gratuite et le plan de la zone accessible samedi 27 octobre de 10h à 12h au « Point Info-Montagne » à côté de l’Office de Tourisme.

Bruno ROBERT – Office National des Forêts.

010diversL’office 66 est le maître d’ouvrage des 15 logements sociaux qui sont actuellement en construction en lieu et place du chalet de vacances du personnel de l’équipement démoli au printemps.

Sur le panneau de présentation de la future résidence Dumayne on peut voir que tous les logements seront exposés plein sud, bénéficieront d’un balcon, de garages et d’un ascenseur. Une résidence de qualité qui pourra loger les romeufontains à l’année et ainsi donner vie au centre-ville tout proche.

009divers

014diversAprès avoir été partiellement réouvert jusqu’à fin août le parking Borrel est fermé jusqu’au terme des travaux qui avancent bon train.

L’ouverture est prévue pour fin 2018.

 

 

 

 

 

 

013divers 015divers

Tranche 1 vueL’implantation de la Zone d’Activité Economique, un projet majeur pour le développement de la ville et du territoire qui stagnait faute de financement, depuis 1986 date de l’installation de la Lyonnaise de Eaux sur la route de Via, a enfin pu se réaliser grâce aux compétences de la Communauté de Communes.

« L’air de rien c’est un grand jour » a déclaré Jean Louis Démelin le vendredi 14 septembre lors de l’inauguration du garage Cerdagne Poids Lourds. Un grand jour certes pour Patrice Buisan qui a pu créer son entreprise dans la ZAE et un grand jour également pour la commune qui voit enfin la concrétisation du Pôle économique de Haute Cerdagne à Via.

Initialement prévu sur 17 parcelles, une deuxième phase de 6 parcelles supplémentaires a été ouverte devant le succès de la vente des terrains. Après l’implantation du garage tous véhicules le seul de la région spécialisé dans l’entretien de poids lourds et utilitaires, un atelier de menuiserie, charpentes traditionnelles et bâtiments industriels est déjà en construction tout comme le local de l’entreprise de peinture Paino. Suivront les locaux commerciaux d’un gros limonadier du département, un plombier, un magasin de ski spécialisé dans la vente par correspondance sur internet… de quoi diversifier et donner nouvel un élan à la dynamique économique locale.

Placé au centre du territoire, proche de la N116 et des ateliers municipaux ce Pôle a beaucoup d’atouts. Achetés par la commune et revendus, pour l’euro symbolique à la Com Com qui a réalisé la viabilisation, cette opération publique rend les terrains accessibles hors spéculation immobilière, une chance pour les entreprises. Les grandes peuvent implanter de vastes entrepôts et les nouvelles débuter leur activité sur des emplacements plus petits. Une opération porteuse puisque sur 23 lots 70% sont déjà attribués.

Quelques parcelles sont encore disponibles et il ne fait aucun doute que d’ici deux ans cette partie de la commune se sera métamorphosée en un lieu majeur de son activité.

007poid lourd

009mai Quatre communes Cimes Durables se sont positionnées comme terrain d'expérimentation pour l’appel à projets "Montagne Innovante et Internationale" :

Le Cluster Montagne, en partenariat avec l'ANMSM, a lancé, le 30 août dernier, l'appel à projets "Montagne Innovante et Internationale" dont l'objectif est d'accélérer et d'accompagner des projets innovants répondant aux besoins spécifiques des territoires de montagne (stations, collectivités, domaines skiables etc.).

Les communes de Combloux, Valloire, Font-Romeu et Les Houches, membres de la dynamique Cimes Durables, seront les terrains d'expérimentation des solutions qui seront primées à l'issue de la sixième édition de l'appel à projets.

Initiées par le réseau de partenaires ResPyrem (associations Chemin faisant et RepliqueS66, CCI antenne de Saillagouse et e-formadis), deux enquêtes consommateurs et pro ont été proposées sur internet. Elles vont servir à lancer des actions répondant au mieux aux attentes des professionnels et des consommateurs au travers du projet « Manger mieux, bon et bien en Pyrénées catalanes ».
 
Voici les deux thèmes qui sont abordés par cette enquête : 
 
- Vous résidez en Cerdagne, dans le Capcir, le Haut-Conflent, ou vous y venez en vacances. Trouvez-vous sur notre territoire tout ce que vous voulez pour une alimentation de qualité, locale et bonne pour la santé ?
Dites-le-nous en cliquant sur ce lien : https://fr.surveymonkey.com/r/PATconsoFB  
 
- Vous êtes concerné par l’alimentation à titre professionnel, ou en tant qu’élu, ou via une activité associative, cliquez sur cet autre lien : https://fr.surveymonkey.com/r/PATproFB 
 
Un grand merci à tous pour votre participation !

 

Communiqués à l’attention des riverains des rues de la Roudoune, de la Tour des Maures, des Tulipes, du Docteur Capelle et des trottoirs de l’avenue Emmanuel Brousse.

Prenez bien note des dates des travaux de réhabilitations à venir, pendant lesquels des mises en circulation alternées pourraient être nécessaires.

Avenue Emmanuel BROUSSE Rue des Tulipes Rue de la Roudoune
Rue de la Tour des Maures Rue du Docteur Capelle  

002travauxEntièrement financée par la commune, la campagne de travaux de voirie 2018 de presque 2 000 mètres linéaires a déjà débuté par la réfection d’une première moitié du Boulevard de Balcon Sud depuis le croisement de la rue des Cabris jusqu’aux ponceau de la Résidence les Soleillades soit environ 500 ml.

Après le revêtement de l'avenue d'Espagne au printemps, cet automne, d’autres rues romeufontaines seront en chantier, dès septembre la rue de la Roudoune (environ 300 ml), de la Tour des Maures, le secteur Airelles depuis les caisses jusqu’aux chiens de traineau (bande de roulement seulement sur environ 450 ml),  la rue du Docteur Capelle (environ 200 ml), et le piétonnier avenue Emmanuel Brousse depuis le Cara Sol jusqu’au croisement avec la Rue Maillol (environ 125 ml).

Après la réfection du réseau d’eau potable, (sur environ 200 ml) ce sera le tour de la totalité de la rue des Tulipes (environ 310 ml) entre le croisement de la rue des Cabri et Boulevard Arago.

001travaux 004travaux 006travaux

 

PLANNING FONT ROMEU Planning des travaux 
Pig 66 okLe Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales se lance dans un projet ambitieux en mettant en place un Programme d'Intérêt Général (PIG) en partenariat avec l'Agence Nationale de l’Amélioration de l'Habitat (ANAH) (+ autres partenaires). Ce programme couvre la totalité du département.
Opérationnel pendant trois ans, le programme a pour but principal d'améliorer la qualité de l'habitat dans les Pyrénées-Orientales.
Vous êtes propriétaire d’un logement situé dans le Département des Pyrénées-Orientales et vous voulez faire des travaux d’amélioration de votre logement, vous pouvez bénéficier d’aides financières de la part du Conseil Départemental, de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) et des partenaires du programme.
Ces subventions sont accordées sous certaines conditions pour la réhabilitation des logements, les économies d’énergie (isolation, chauffage, sanitaires...) ou pour l’adaptation liée à la perte d’autonomie (douche à l'italienne, monte-escalier...)
 
Le bureau d’études URBANIS vous propose une assistance administrative gratuite dans le montage des dossiers de subventions. Renseignez-vous auprès de votre Communauté de communes ou prenez directement contact avec l’équipe URBANIS mise à votre disposition :
 
-              Permanences téléphoniques les mardis et jeudis de 14h à 17h au 04 68 63 76 86
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;
-              Permanence physique le 4 Septembre de 10H à 13H au siège de la Communauté de communes Pyrénées Catalanes – Col de la Quillane, 66 210 LA LLAGONNE
Attention : ne démarrez pas vos travaux avant d’avoir contacté l’équipe URBANIS, attendez l’obtention de l’ensemble des autorisations administratives et des accords de subvention !

015diversUn bassin de rétention d’eau de pluie est actuellement en cours de réalisation entre Odeillo et Egat afin que les communes en aval, comme Estavar, ne soient plus inondées quand des orages violents éclatent sur notre ville.

Un même bassin existe déjà en amont de Via, il est situé entre le groupe scolaire et la route de Bolquère.

 

 

 

 

 

 

Read More

043diversMerci aux jardiniers qui réalisent de magnifiques compositions florales que l’on peut admirer dans les rues de notre ville !

Depuis l’été dernier, les jardiniers communaux travaillent de façon plus « responsable » et respectueuse de l’environnement. Comme Yannick et Antony qui désherbent à la main le joli jardin à l’entrée d’Odeillo, les services espaces verts et entretien des voiries n’utilisent pas de produit phytosanitaire.

Bravo pour ces réalisations et pour le respect de notre belle nature !

 

 

 

019divers 029divers 031divers
037divers 036divers 038divers
040divers 093art deco 044divers

001priorité a droiteLe Major Begarie de la gendarmerie de Font Romeu Odeillo Via avertit nos concitoyens que des contrôles de vitesses ponctuels vont être réalisés en agglomération afin de garantir la sécurité des usagers et des piétons.

Sur l’avenue du Cambre d’Aze en direction du centre de Font Romeu deux « céder le passage » ont été positionnés pour marquer les priorités à droite, soyez prudents !

003priorité a droite

Capture2 jardinierAprès la réalisation d’une étude pour initier à la démarche zéro phyto et aux pratiques responsables, la phase actions a été mise en œuvre depuis un an sur notre commune

L’été dernier, l’acquisition et l’utilisation de matériel alternatif par les services espaces verts et entretien des voiries, ont permis aux agents communaux de travailler de façon plus « responsable » et respectueuse de l’environnement. En effet, plus aucun produit phytosanitaire n’est maintenant utilisé pour l’entretien des espaces verts et voiries communales. Certains usagers ont pu s’en apercevoir, par la persistance ci et là de quelques « mauvaises herbes », et notamment au cimetière, mais croyez bien que cette situation est juste le témoin d’une « meilleure biodiversité ».

Cette année, le plan d’actions continue avec l’organisation d’ateliers de sensibilisation pour les enfants des Casas jeunesse et enfance le mercredi après-midi. En mai et juin, quatre modules animés par Yannick du cabinet Adicterra, ont permis aux enfants de découvrir les enjeux portés par le PAPPH : l’eau, la biodiversité, les pesticides et solutions alternatives, ainsi qu’une initiation à la botanique ont été abordés lors d’ateliers ludiques et dynamiques. Les animateurs des Casas en ont profité pour compléter cette sensibilisation par une activité jardinage, un pas de plus pour faire de nos enfants des éco-citoyens amoureux de leur Terre.

Capture1 plante

Photos : 
P 1 : Le désherbeur thermique entretien les espaces verts sans pesticides.
P 2 : une biodiversité plus riche, des espèces réapparaissent 

009mai L’association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM) fédère une centaine de stations réparties sur les cinq massifs français, elle propose un accompagnement renforcé aux communes engagées et solidaires qui souhaitent travailler et avancer ensemble : la dynamique Cimes Durables

Pour animer cette démarche et valoriser les actions des stations impliquées dans le Développement Durable, l’ANMSM a lancé en 2018 le 2e Trophée des Cimes Durables.

Notre commune s’est porté candidate et a présenté les ateliers bois mis en œuvre par le chantier d’insertion. Grâce à l’acquisition d’une scierie mobile, Stéphane Dubaux et son équipe utilisent la ressource en bois locale pour construire des aménagements extérieurs qui profitent à tous. Ce sont donc divers équipements tels que toilettes sèches, composteurs collectifs, tables de pique-nique, bancs etc… qui ont ainsi été installés dans les espaces naturels et touristique de la commune.

Le chantier d’insertion travaille en étroite collaboration avec l’ONF, gestionnaire de la forêt domaniale, pour le choix des arbres (essentiellement des arbres malades ou dangereux) et participe ainsi à l’entretien courant de cette forêt. Toujours dans une logique d’économie circulaire, les chutes de bois issues de ces réalisations, sont réutilisées comme paillage par les jardiniers de la commune, en copeaux dans les toilettes sèches, ou encore en bois de chauffage.

Cette action qui allie diverses thématiques du Développement Durable (circuits courts, utilisation locale et raisonnée de la ressource, insertion par le travail, tourisme respectueux de l’environnement) a été récompensée par le jury du Trophée des Cimes Durable au salon Mountain Planet de Grenoble le 19 avril dernier. Belle consécration pour cette équipe communale investie !

007mai

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

001mai 003mai
011mai 031mai
Haut de page