Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

 Améliorer les performances et diminuer les coûts sont les objectifs des recherches effectuées à Odeillo dans le domaine des centrales solaires. Aboutissement de l’expérience du laboratoire du CNRS PROMES (Procédé Matériaux et Energie Solaire)  « MicroSol-R », dernière expérimentation pilote en service est destinée à favoriser les recherches sur les composants des centrales solaires : fluides, matériaux et systèmes de stockage de la chaleur et  poly-génération d’électricité, de chaleur, de froid et d’eau douce. Sont concernés par le développement de ces savoirs et savoir-faire les industriels, pour l’instant cette réalisation est 100% française, et les étudiants, porteurs d’avenir dans le domaine de l’énergie solaire.

 
Au Four Solaire d’Odeillo mardi 27 septembre, la microcentrale solaire « MicroSol-R » a été inaugurée lors d’une journée sur le thème « Solaire à concentration – De la recherche à l’innovation ».  Autour de l’équipe du laboratoire dirigée par Gilles Flamant, plus de 100 personnes étaient présentes des représentants de la recherche, de l’université de Perpignan mais également des industriels,  le sous-préfet de Prades, le sénateur et le député européen.
Après la visite de la Microcentrale: modules cylindro paraboliques, salles des échangeurs huile-eau et pilotage, de la centrale Thémis et du Four Solaire, le colloque réunissant chercheurs et industriels a mis en avant le partenariat recherche-industrie. Les industriels présents Arkema*, ADF, Effiage énergie, Eco-Tech-Céram, Enogia, SunCNIM impliqués dans ces recherches à Odeillo et celles de la centrale thermique de Llo mesurent l’enjeu économique de ces installations. 
 
Les centrales solaires sont déjà très développées en Espagne et aux états Unis, pour que la France reprenne sa place de précurseur dans ce domaine souhaitons que les 50 années de recherche réalisées en Cerdagne en soient le moteur !
 
​*​L'usine Arkema de Jarrie, près de Grenoble, a développé un fluide caloporteur pour la microcentrale solaire "MicroSol-R", du site d'Odeillo Font-Romeu. Le fluide, baptisé JARYSOL, permet de produire de l'électricité mais aussi du froid ou de la chaleur. A Odeillo ses performances sont validées  en situation réelle.
"Cette polyvalence énergétique est l'atout majeur des microcentrales solaires", explique le groupe. Arkema a mené le développement à Pierre-Bénite et Jarrie en collaboration avec ses partenaires publics et privés du projet Equipex SOCRATE, labélisé Investissement d'Avenir.
050four solaire 013four solaire 005four solaire
008four solaire 037four solaire 053four solaire
056four solaire 043four solaire  

058conduite deauCet automne se déroulent les travaux de remplacement de la conduite d’eau potable de 2 900 mètres linéaires installée en 1963. Le chantier sur cette canalisation en fonte de diamètre 400 mm va être réalisé en 2 ans, les autorisations administratives permettant de travailler dans ce secteur qu’à partir du 15 Août.

Subventionnés par l’Agence de l’Eau et le Conseil Départemental à 40%, c’est la 3e tranche de travaux visant à renouveler la conduite d’adduction du SIAEP de HC Font-Romeu-Odeillo-Via, Bolquère-P2000 et Egat.

 

 

 

070conduite deau 064conduite deau

109traveau conduite deauAprès la traversée d’Odeillo en collaboration avec le Conseil Départemental au printemps, les travaux de remplacement des réseaux d’eau potable vétustes et d’aménagement de la voirie ont repris sur la commune.

Réseau d’Eau Potable :

Remplacement des réseaux vétustes de la rue des Fontanilles et de la Rue des Iris. Travaux subventionnées à 40% par l’Agence de l’Eau et le Conseil Départemental. Réalisation à compter de septembre.

Travaux d’aménagement de la voirie :

Extension du réseau d’assainissement, du réseau de collecte des eaux pluviales, du réseau d’éclairage public et viaire de la voirie des Fontanilles. Réhabilitation d’une partie de la voirie de la Rue Jean-Paul.

103traveau conduite deau 108traveau conduite deau 105traveau conduite deau 003travaux grand hotel

008journée patrimoineCet été les travaux d’insonorisation du réfectoire de la cantine de l’école du soleil ont été réalisés.

Placage d'isolants sur les murs et au plafond, rouleaux brise sons suspendus … Les enfants déjeunent maintenant dans un environnement sonore agréable  et les agents de service travaillent dans des conditions optimales ! 

Du Castella au Grand Hôtel jusqu'au Grand Chalet, des travaux  de réfection de l’avenue Jean Paul sont en cours.

001travaux grand hotel 004travaux grand hotel
005travaux grand hotel 007travaux grand hotel

006plu reunion publicLe jeudi 7 juillet 2016 à 17h en mairie de Font-Romeu – Odeillo – Via, s’est tenu la réunion publique de présentation du Plan Local d’Urbanisme (PLU) à la population. Le PLU est le nouveau document d’urbanisme de la commune, qui remplacera l’actuel Plan d’Occupation des Sols (POS). Environ 40 personnes étaient présentes, plus une douzaine de représentants de la commune (le Maire, conseillers municipaux, bureau d’étude et agents administratifs).

Après un bref discours d’introduction, Monsieur le Maire a passé la parole à M. Jean-Pierre Gensane, géomètre consultant spécialisé en urbanisme, et mandaté en tant qu’expert indépendant par Cogeam, cabinet en charge de la révision du POS valant PLU.

M. Gensane a animé une présentation du PLU, qui a duré environ 45 minutes et qui comprenait les thèmes suivants :

  • Etapes de l’élaboration et modalités de concertation
  • Les objectifs de la révision et les différents thèmes du diagnostic
  • Le Plan d’aménagement et de développement durable (PADD)
  • Les cartes de la commune avec notamment le nouveau zonage
  • L’évaluation de la réduction de consommation de l’espace

Il a été rappelé que les documents de travail du PLU sont disponibles dans le dossier de concertation, qui est consultable en mairie lors des permanences urbanisme (lundi matin, mercredi après-midi et vendredi matin). Un registre de consultation est également à la disposition des habitants qui souhaitent consigner leurs remarques sur le PLU.

A la suite de cette présentation M. Gensane a invité l’assemblée à un moment d’échange. Le Maire élus et techniciens de la commune ont pu répondre aux diverses questions et remarques des habitants. Il y a eu tout d’abord beaucoup de réactions à l’annonce du passage de 135 ha de nouveaux terrains ouverts à la construction au POS, contre seulement 40 ha au PLU, puis des commentaires sur le rythme réel de l’urbanisation qui semble largement compatible avec ces 40ha.

Ensuite les questions ont porté sur les modalités de la densification du tissu urbain existant, sur les leviers du PLU en faveur du dynamisme économique, sur la fiscalité à venir, sur le prix des terrains et sur la règlementation qui encadre l’élaboration des PLU. Les débats ont été animés, environ une dizaine d’habitants ont pris la parole, et puis vers 19h M. Gensane a conclu en rappelant que le Conseil Municipal établirait un bilan de cette concertation.

Monsieur le Maire a choisi de clôturer cette réunion par un extrait du dernier compte-rendu de la Commission Urbanisme du Parc des Pyrénées Catalanes, où le PLU de Font-Romeu – Odeillo – Via a été présenté, et qui encourage cette révision ambitieuse. Il passe la parole à Claire Gousailles, du bureau d’étude Cogeam pour un bref rappel du planning à venir et qui vise une approbation du PLU pour début 2017.

Le PLU Plan Local d’Urbanisme sera officiellement présenté lors de la réunion publique en mairie le 7 juillet prochain à 17 heures.

La population est invitée à venir le découvrir !

Pour la semaine du 20 au 24 juin, les travaux concernent  la traversée d'Odeillo et la R.D. 29  entre Odeillo et Via. Attention notez bien les horaires des fermeture totale les 21,22 juin. 

Mardi 21 juin :

de 8h00 à 14h00 - Fermeture totale et entre Odeillo et Via

Mardi 21 juin de 14h00 à 20h00 et le mercredi 22 juin de 8h00 à 14h00 :

Fermeture totale de  la traversée d'Odeillo

Entrepris dans le cadre du programme 2016 de la Direction des Infrastructures et Déplacements SRD Montagne, ces grosses réparations de chaussées et d'ouvrages d'art,  sur les secteurs le Capcir, Cerdagne et Haut Conflent vont durer tout l’été. Le programme s'étale du 30 mai au 2 septembre. Ces travaux vont perturber la circulation routière et créer de fortes contraintes aux usagers.  Des fermetures de routes seront nécessaires et des déviations seront mises en place, soumis aux aléas de la météorologie ils peuvent aussi être décalés de quelques jours. 

002travaux odeillo 003travaux odeillo 004travaux odeillo
Les travaux de la traversée d'Odeillo sont déjà bien entamés   

grenouilleÀ compter du 1er janvier 2017 La loi « Labbé » interdit aux personnes publiques, donc aux communes, d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, et promenades accessibles ou ouverts au public. En ville, la majorité des traitements sont destinés à éradiquer les herbes sur le trottoir. Ces surfaces bien souvent imperméables sont connectées au réseau pluvial. Il y a donc un risque de retrouver les produits chimiques dans l'eau. Pourtant la végétation sur le trottoir n'est pas un défaut ou un manque d'entretien, accepter un peu d’herbe devant chez soi permet de participer à la préservation de la qualité d'eau.

Dès cet été, la commune de Font-Romeu Odeillo Via s’engage  dans la démarche « Zéro phyto », afin de protéger nos ressources en eau. Des pratiques plus respectueuses de l'environnement seront mises en place  sur les espaces communaux, voiries et espaces verts, l’objectif est de ne plus utiliser aucun produit chimique et un temps d’adaptation sera nécessaire pour les affiner.

En attendant soyez bienveillants à l’égard des plantes qui pousseront dans nos rues et si le cœur vous en dit, participez au concours photo organisé par la FREDON LR !

concours phOTO

Le dossier de concertation est toujours disponible pour consultation en mairie (pendant les permanences urbanisme), de nouveaux documents ont été ajoutés et notamment le diagnostic territorial. Le projet poursuit son avancée, et la dernière étape effectuée a été le débat du PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable) en Conseil Municipal le 20 avril dernier. Le travail au sein du service urbanisme continue maintenant avec l’élaboration du nouveau zonage et du nouveau règlement.

Par ailleurs, le décret du 28 décembre 2015 a institué un nouveau régime réglementaire définissant le contenu des PLU. Le Conseil Municipal a décidé d’appliquer ce nouveau régime à notre futur PLU dont la révision est en cours. La délibération correspondante est également disponible dans le registre de concertation en mairie.

Document de la concertation de juin 2015 à télécharger

…et surtout de mauvaise humeur, car j’étais très en colère en constatant « l’œuvre » d’un linguiste éclairé revendiquant en grosses lettres rouges l’emploi du catalan sur le panneau « arboretum de Font Romeu". Ce panneau sur le talus de la route entre Pyrénées 2000 et le col du Calvaire a d’ailleurs été récemment démonté en vue de son remplacement.

Aujourd’hui, ma colère est retombée, mais je suis toujours aussi mécontent :

Je ferai donc simplement remarquer à cet anonyme que sa revendication est vaine, car d’une part « Font Romeu » est déjà la traduction catalane de « Fontaine du pèlerin »  et d’autre part « arboretum » est une locution latine qui se dit et s’écrit de la même façon dans toute les langues…

Moralité : un panneau vandalisé pour rien et surtout un coût de remplacement (environ 300€) pris en charge par l’Etat, c’est-à-dire vous, moi et aussi, du moins peut-on l’espérer, l’auteur de ce méfait… 

Bruno ROBERT
Technicien à l’Office National des Forêts 
et aussi citoyen élu à Font Romeu.
Le PNR a édité sur  une affiche les conseils utiles en cas de rencontre avec les Chenilles processionnaires,
et la Maison de l’apiculture d’Ille sur Têt une brochure d’information concernant le Frelon Asiatique « Mieux le connaitre pour limiter sa prolifération ».
 
chenilles processionnaires Affiche
FRELON ASIATIQUE DEPLIANT Page 1
FRELON ASIATIQUE DEPLIANT Page 2

 

 

certificat economies environnementales aliapur CTM MAIRIE DE FONT TOMEU ODEILLO VIA Page 1Aliapur a attribué à la Mairie de Font Romeu un Certificat d’économies environnementales pour l’année 2015. Ce Certificat personnalisé mentionne les équivalences de 62 178 litres d’eau, 4 323 litres de diesel et  48 878 kWh économisées grâce à la valorisation des pneus usagés qui ont été collectés l’année dernière par les services techniques municipaux. 

Après une courte trêve, la chenille processionnaire mène une forte attaque automnale de nos forêts de pins (comme cela a été observé dans le sud de la France). Les arbres arborent de sinistres cocons blancs remplis de chenilles boulimiques qui pendant la nuit dévorent leurs aiguilles. Ces derniers avec leurs silhouettes dépouillées interpellent le passant inquiet.

Principales interrogations de celui-ci :

Est-ce lié à un phénomène exceptionnel?
Cette attaque est exceptionnelle dans son intensité, et sa précocité est sans aucun doute due  aux conditions particulièrement favorables (ensoleillement et température) du  printemps, de l’été et de l’automne de cette année.  En outre ces conditions exceptionnelles ont sans doute contribué au réveil de chrysalides enterrées dans le sol depuis quelques années (diapause nymphale).
 
Est-ce la mort des forêts?
Non, les arbres concernés peuvent supporter plusieurs attaques consécutives. Leur croissance est certes interrompue mais ils reverdiront dès la fin de l'attaque, comme on a pu le constater lors d’attaques précédentes.

           

Se donne-t-on les moyens de lutter efficacement contre cette invasion ?
Divers moyens de lutte existent et ont été appliqués : traitement aériens (quand la réglementation le permet), piégeage par appât phéromone comme cela a été fait à Estavar ou à la Tour de Carol. Mais quelle que soit la méthode son succès est lié à l'état sanitaire des forêts voisines. C'est donc une lutte qui devra être menée au niveau intercommunal voire transfrontalier : l'Espagne  fait face elle aussi à ce parasite.  Ce parasite  étant difficile à éradiquer, le but de la lutte engagée sera de le réguler.

           

Y-a-t-il un danger ?
Hors zone habitée le danger est limité. Il suffit d'éviter de côtoyer les cocons par temps venteux, d'y toucher et aussi de laisser divaguer les chiens.

           

En sortira-t-on ?
Oui bien sûr, ce ravageur suit des cycles d’environ 7 ans et nous nous trouvons certainement à la fin d'un de ceux-ci. A certains endroits, des processions dites de « famine » ont été constatées, faute de réserves alimentaires suffisantes car les peuplements sont totalement défoliés. Au printemps dernier sur les collines de Llivia, les cocons examinés sur les arbres totalement « grillés » n'étaient remplis que de chenilles mortes de faim. A ce jour ces mêmes arbres ont reverdi.

La plupart des ravageurs suivent cette alternance de pics et de pauses et on en trouve souvent la trace sur les anneaux de croissance visibles sur une tranche de bois :

Chaque 6 à 8 ans un ou deux anneaux sont de moindre épaisseur. Cette remontée dans le temps confirme que ce ravageur, si déplaisant soit-il, est depuis de longues années dans l'écosystème forestier. 

Bruno ROBERT Bruno (Guide forestier - Pyrénées-Orientales)

002forestierAprès avoir parcouru le site de l'"affouage" de cette année (à l'amont du lycée sous les "Airelles"), je ne peux que louer la qualité du travail réalisé par les habitants de Font Romeu à qui ont été attribués des lots de bois de chauffage.

Ils participent ainsi à l'entretien de l'espace naturel tout en en extrayant une source d'énergie renouvelable.

Ces attributions, en place depuis quelques années et dont la procédure est connue par la plupart, sont cependant limitées par la quantité de ressource disponible et par le nombre de candidats. Elles peuvent donc ne pas avoir de caractère systématique tous les ans.

J'ai pu constater aussi que des lots sont encore à exploiter (les lots 7,14). Je rappelle que la date limite est le 31/12/2015. 

J'ai aussi constaté que les lots 3, 4, 11, 19, 22   de l'année précédente (au-dessus des "ILN") n'étaient pas finis, voire commencés.  Aucun délai n'ayant été fixé formellement, la même date limite (31/12/2015) est fixée exceptionnellement pour leur réalisation.  Passé ce délai les lots seront réattribués l'année prochaine dans le cadre de la procédure "2016".

Merci aussi à l’équipe du chantier d'insertion qui a réalisé, dans le cadre d'une formation "bûcheronnage" dispensée par l'ONF, une coupe d'éclaircie au calvaire. Cette intervention paysagère a pour but essentiel de dégager le sommet du Calvaire vers l'est en améliorant la vue vers le Capcir et le Haut Conflent.

Bruno Robert

Il est rare de tomber face à un feu rouge dans Font Romeu … cela est le cas en ce moment en raison des travaux réalisés dans la rue du Docteur Capelle.  Depuis le 28 septembre, la  réhabilitation du réseau pluvial puis la réfection de la voirie  contraignent à alterner la circulation jusqu’au 6 Octobre. 

001travaux   002travaux  003travaux

Chaque année une formation de bûcheronnage est proposée dans le cadre du chantier d’insertion sous le patronage de l’ONF. Cette semaine le formateur Michel Sanson a appris aux ouvriers du chantier à manier la tronçonneuse, se servir d’une masse, des coins. Démonter et préparer le matériel a également été au programme de ces 7 demi-journées. Les participants ont trouvé cet apprentissage très intéressant bien que très physique.

Pour l’occasion, l’ONF a marqué des coupes au golf et au Calvaire. Sur le Calvaire, ce sont 26 arbres poinçonnés à deux endroits de l’écorce par le garde forestier, Bruno Robert, qui ont été coupés. Ainsi depuis le sommet du Calvaire, la vue est maintenant dégagée vers le Capcir et Haut Conflent pour mieux apprécier le panorama. Encore une initiative du chantier d’insertion qui allie enseignement et utilité !

001travaux 002travaux 003travaux
001chantier
002chantier

Cette espèce dont les inflorescences en ombelle peuvent atteindre 4m de hauteur, a un développement rapide, et est présente dans nombre de jardins romeufontains et au bord de certains cours d’eau où elle forme des colonies. Outre la menace écologique qu’elle peut représenter pour la biodiversité locale, elle comporte également un risque sanitaire puisque sa sève est toxique, et qu'une une fois sur la peau elle réagit avec les rayons UV pour causer de graves brûlures.

Devant ce constat, le Parc Naturel Régional en collaboration avec le Comité de Rivière du Sègre a lancé en 2013 une campagne d’information, et de lutte contre le développement en Cerdagne de cette espèce. Sur le territoire de la commune de Font-Romeu en 2014, le chantier d’insertion a procédé à la 1ère campagne d’arrachage durant 3 semaines. La méthode utilisée a été de couper les racines sous la terre au printemps avant la floraison de la plante. Cette année, l’équipe a réitéré ce travail mais sur 2 périodes distinctes : au printemps (section des racines) et en août (coupe des fleurs). Une baisse de 60% du nombre de plants a été constatée au cours de cette 2e campagne d’arrachage, ce qui est très positif pour l’avenir.

Nous pouvons ainsi espérer qu’en poursuivant l’effort encore quelques années, nous lutterons efficacement contre le développement invasif de la Berce sur le territoire romeufontain.

L’association Kéra lance son programme de sciences participatives pour l’observation des changements climatiques. Ce projet est Intégré au programme PHENOCLIM du CREA de Chamonix (centre de recherche sur les écosystèmes d'altitude).

Les membres de l’association Kéra ont défini 3 parcours d’observation des végétaux sur la commune de Font-Romeu :

  1. autour du four solaire,
  2. dans le village d’odeillo
  3. et à Farneils.

Frêne, noisetier, mélèze, bouleaux, lilas, épicéa, et d’autres espèces seront observés avec régularité et assiduité.

L’objectif est de relever précisément les périodes des bourgeons, fleurs, fruits et chutes de feuilles, donc essentiellement au printemps et en automne.

Toutes ces données collectées selon un protocole strict sont téléchargées puis analysées par les scientifiques de Chamonix en vue d’établir les tendances des changements climatiques dans les zones de montagne. C’est sur la durée que ces informations produiront toute leur utilité.

Phenoclim est l’un des programmes de sciences participatives les plus réussis pour le CREA grâce à la précision des documents d’observation et de collecte, et aussi grâce au protocole de saisie et de remontée des informations vers les scientifiques.

Pour plus d’informations contacter l’association KERA : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

003kera 002kera 001kera

 

001ermitageLe service urbanisme communique un petit point sur les travaux à venir :

-         Rue du Docteur Capelle : travaux de réfection de la voirie et de réhabilitation du réseau pluvial du 28 septembre au 06 Octobre. La circulation sera déviée et alternée.

-         Fin des travaux d’eau potable de la rue de la Tour des Maures et des Ecureuil ce mois-ci. Début des travaux sur le réseau d’eaux usées du 3 chantiers

o  Rue Joffre avec circulation alternée,

o  antenne du collecteur entre la rue des mésanges et la rue Joffre,

o  dans les champs secteur Rec de Via

L’ensemble de ces travaux sont subventionnés par le Conseil Départemental et l’Agence de l’Eau

-         Restauration du retable Saint-Joseph de la Chapelle de l’Ermitage : retour dans la chapelle du retable restauré ce mois d’octobre. Travaux avec la participation de la DRAC, du Conseil Départemental de la Région et de l’association « les Amis de la Chapelle » présidée par Monsieur Giles. 

001travaux 002travaux 003travaux 004travaux

Ça y est, le revêtement de la route a finalisé les travaux de Via. Au printemps les trottoirs avaient été construits suite au remplacement des réseaux d’eau potable et de l’assainissement. A ce jour, c’est toute la traversée de Via qui a été totalement renouvelée. Le village retrouve ainsi son calme et son charme !

100travaux via 101travaux via 102travaux via 103travaux via

005sourceLes deux fontaines situées à proximité de l’ermitage ont été restaurées "à temps perdu" par le chantier d'insertion en 3 semaines.

Stéphane DUBAUX, responsable du chantier a commenté la réalisation de ces travaux. « D'abord un énorme travail de nettoyage et de terrassement s'imposait. Puis il a fallu curer les puisards, changer l'alimentation de la grande fontaine, son évacuation, rebâtir le mur de soutènement, et refaire tout le pavage en pierres. Les joints ont été faits avec un mélange de ciment, chaux et sable local. ».

Une superbe restauration qui revalorise le patrimoine local naturel et culturel, à découvrir en suivant les panneaux en bois à l’occasion des prochaine journées du patrimoine par exemple !

Lire la suite...

Le bruit rythmé de la cognée ne s'entendant plus au fond des bois depuis longtemps, le bourdonnement lancinant des tronçonneuses serait-il en passe d'être rangé à son tour au rayon « souvenirs » ?

En effet, maintenant ce sont de plus en plus souvent des engins mécaniques répondant au doux nom de « tête abatteuse » qui réalisent l'abattage des arbres. Elles sont relayées par des « porteurs » qui transfèrent le bois coupé au bord de la route.

Une exploitation de ce type se déroule actuellement en forêt Domaniale de Font Romeu. En témoignent les tas de bois visibles au parking du parcours sportif ou le long de la route du Col del Pam.

Ces engins mécaniques sont impressionnants; l’abatteuse coupe en quelques secondes l’arbre désigné et ce, quel que soit son diamètre, l’ébranchage ne dure pas beaucoup plus. Ensuite un ordinateur embarqué détermine la longueur des billons selon le diamètre du bois. Ces  billons, une fois coupés sont mis en tas par la machine selon leur taille le long des voies d’accès. Un tracteur muni d’une remorque et d’une griffe viendra les charger afin de les mettre en tas en bord de route. Ces amas souvent de taille impressionnante seront ultérieurement transférés par camion à l’unité de transformation. Quelques photos ne seront pas inutiles pour illustrer mes propos…

Qu'on se rassure, les bases de la gestion forestière n'ont pas changé, seuls sont abattus les arbres qui ont été désignés selon certains critères par les services forestiers. (Souvenez-vous de l'article dans ces pages sur le martelage)

N'ayez pas non plus d'inquiétude sur le devenir des bûcherons: ils restent indispensables dans les zones trop accidentées ou pour l'abattage des arbres trop gros ou trop précieux pour un tel type d'exploitation.

Enfin, si ce type d'intervention semble brutal, sachez que sa rapidité réduit son impact sur la faune et le milieu naturel. De plus, les arbres étant systématiquement et totalement ébranchés et évacués, il ne reste donc, à la suite de l'exploitation que des branches au sol. Ces dernières, en grande partie écrasées par le passage de la machine ne tarderont pas à être réintégrées dans le cycle de la matière organique.

Je vous rappelle que ces lignes sont ouvertes à toute question sur un aspect de la gestion de l’espace naturel.

A bientôt pour un autre sujet.

Bruno ROBERT

001forestier 002forestier 003forestier

Quelques images de la traversée de Via, après la réalisation des trottoirs, les engins enlèvent le vieux bitume sur la route pour préparer le goudronnage. Encore un peu de patience et ce sera terminé !

001travaux via 002travaux via 003travaux via

Logo CAUE66Le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et d'Environnement des Pyrénées-Orientales (CAUE66) a pour mission la promotion de la qualité architecturale, urbaine, paysagère et environnementale.
Les Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) ont été créés, dans la plupart des départements, pour permettre aux personnes souhaitant construire, réhabiliter, agrandir une maison, aménager un terrain, un jardin … de bénéficier gratuitement, de conseils culturels, techniques dans un contexte de liberté d’action. Ils sont juridiquement organisés en associations de droit privé, d’intérêt public et financées par une taxe départementale prélevée sur la construction. Celle-ci garantit une totale indépendance à l'égard de tout système marchand.
Vous souhaitez construire, agrandir, restaurer, réhabiliter, aménager, clore…. Prenez rendez-vous GRATUITEMENT avec un architecte-conseiller du CAUE66 le plus en amont possible de votre projet.
Il vous aidera à :

- Réfléchir à votre programme et à l’organisation de votre projet
- Mettre en place votre projet en respectant son environnement
- Réhabiliter votre bâtiment en tenant compte de ses caractéristiques, de son histoire…
- Comprendre la réglementation et les démarches administratives.

Prenez rendez-vous au CAUE66 : 04-68-34-12-37
http://www.caue-lr.fr/caue-des-pyrenees-orientales
Attention ! Conformément à leurs statuts, les techniciens des C.A.U.E. ne réalisent ni esquisse, ni plan et n’assument aucune mission de maîtrise d’œuvre.

IMG 0926

Il y quelques jours des habitants d'Odeillo, en particulier ceux qui résident « rue du ruisseau », se sont émus de voir des arbres subitement défoliés et recouvert d'une sorte de « tulle » au sein duquel pendent de nombreuses chenilles.
A l'observation on constate que seuls sont atteints les pruniers, leurs voisins, d'une autre espèce (saules, frênes sureaux...) sont indemnes.
Il s'agit vraisemblablement d'une attaque de l'Yponomeute du prunier (ou Hyponomeute les deux orthographes sont valables).

Est-ce dangereux ?

Pour l'homme : non, si on évite tout de même tout contact avec le parasite et son fin réseau. (C’est tout de même moins virulent que les poils urticants de la tristement célèbre « chenille processionnaire »
Pour le végétal : si la récolte de fruits de cet été est compromise l'avenir de l'arbre n'est pas compromis ce stade.

Comment lutter ?

Heureusement il y a tout un arsenal de moyens de lutte.

1) enlever manuellement avec des gants et toute autre protection utile les amas fibreux, c'est long, fastidieux et les branches hautes sont souvent hors de portée...
2) Par des pulvérisations de Bacillus Thuringiensis (au plus tôt de l'invasion)
3) Par des pulvérisations d'infusion de Tanaisie ou de purin de fougère.

4) En cas de grande attaque couper et brûler les branches envahies.

Y-a-t-il une prévention efficace ?

1) Badigeonner pendant l'hiver l'arbre de lait de chaux
2) Au mois de mai installer des pièges à phéromones.

Enfin, sachez aussi que les oiseaux en sont très friands ...

Toutes ces infos sont données avec la plus grande réserve, n'étant pas, loin s'en faut, un spécialiste de la culture des arbres fruitiers.


Bruno ROBERT

 

passepartoutles lots ont été attribués par tirage au sort aux personnes qui en ont fait la demande écrite.

Le tableau d'attribution, le plan de situation ainsi que les modalités de paiement sont affichés au panneau d'info de « l'entrepot » à côté des bureaux de la PM.

Il n'y aura pas d'autre attribution cette année hors cas particulier.

bruno robertNotre environnement naturel est un des principaux atouts locaux. Toute intervention sur ce milieu et également parfois toute non intervention suscite débat.
Je souhaite donc au travers de cette rubrique évoquer certains thèmes ayant trait à la gestion de l’espace naturel (dont la forêt est une des composantes)
je voudrais aussi susciter un dialogue avec qui le désire et apporter dans la mesure de mes capacités les réponses aux questions, suggestions ou contradictions les plus représentatives que vous ne manquerez pas de me poser .
les termes en italique sont issus du“jargon“ forestier et les termes signalés par un astérisque pourront faire l’objet d’une rubrique future.
Je voudrais aujourd’hui parler d’un sujet qui préoccuppe beaucoup de monde: l’aspect du sous-bois après une exploitation forestière.
Les forêts, qu’elles soient propriété des communes ou propriété de l’état (ce sont celles qui sont gérées par l’ONF*); ou privées(qui elles sont gérées par leur propriétaires) , doivent faire l‘objet d’interventions afin de pouvoir assurer leur rôle*. Les coupes sélectives permettant la croissance des arbres bien-venants sont une des interventions principales de cet entretien. Visant la sélection, l’éclaircie, la régénération, parfois tout cela en même temps elles jalonnent la vie de tout peuplement forestier.
Toutes les forêts gérées par l’ONF sont l’objet d’un programme de gestion appellé aménagement forestier*. (J‘y reviendrai en détail dans une prochaine rubrique).
Ce document identifie toutes les actions propres à valoriser le capital boisé sur 15 à 20 ans. Sur cette période une grande partie de la forêt sera parcourue en coupe. L’extraction, le transport et la transformation du bois issu de ces coupes génére une importante activité économique.

Lire la suite...
Haut de page