Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

Les étudiants qui ont mis en place l’édition 2015 de l’Ecolo CO remercient tous les participants qui ont grandement contribué à la réussite de cette 5ème édition.

En effet, plus de 80 personnes de toutes générations des enfants aux grands-parents se sont réunis dans la matinée sur la station des Airelles. En deux heures ce sont  260 kg de déchets ont été ôtés de l’environnement grâce à l’enthousiasme de ces volontaires !

Un buffet  a été offert aux participants du matin réunis dans la convivialité et au chaud aux Airelles. Chocolat et Noisette, les mascottes de la ville, étaient aussi de la fête pour la joie des plus petits. Puis à 14h l’événement a repris son cours, une soixantaine de personnes a participé au parcours d’orientation et autres activités ludiques : tir à l’arc, mini biathlon écolo, frisbee golf…  Le goûter et la remise des prix ont conclu  cette journée riche et productive.

Événement réussit à tous les niveaux puisque plus de 500 kg de déchets ont été ramassés, les 28 étudiants en L2 management ont réalisé la mise en place de leur première action en autonomie qui validera une partie de leur deuxième année et les participants ont eu l’occasion d’être partie prenante d’une belle action citoyenne.  

Rendez-vous  dans un an pour la prochaine édition !

001ecoloco 002ecoloco

 

energie positiveInitiée en Novembre 2014, cette troisième action de développement durable sera finalisée en Avril 2015. Les Structures porteuses  en sont l’Espace Info Énergie (CG66) et l’ONG Prioriterre. Les motivations, les économies d’énergie et d’eau, le lien social, la convivialité et l’exemplarité. Ce défi est basé sur les bonnes pratiques, et non sur l’investissement en matériel plus performant comme l’isolation ou la source de chauffage.

On se souvient que pour la 2e édition, qui  compte 8 équipes dans les Pyrénées-Orientales,  deux équipes de Font Romeu se sont engagées: les employés de commune de Font-Romeu et l’équipe Kéra, association en faveur du Développement Durable.

Le défi a duré les 5 mois où les maisons ont été chauffées. Chaque famille a eu accès à un espace personnel sur la plateforme internet du site FAEP. Après avoir fait un bilan de ses consommations de l’année passée, réalisé un quizz des éco-gestes et s’être engagé à mettre en pratique quelque unes de ces bonnes pratiques, chaque famille a réalisé des relevés de ses consommations d’énergie et d’eau réguliers. Les données ont été rentrées dans l’espace personnel. Des réunions d’information et d’échanges pour les familles et capitaines ont été tenues tout le long du défi.

A ce jour 13% d’économies d’énergie sont constatés pour l’équipe de la mairie qui arrivait 2e du classement « énergie » à la mi-parcours mais des progrès restent à faire sur le classement « eau »!

L’implication de chaque ménage améliore les performances de l’équipe, mais pour les familles participantes avec une baisse d’au moins 8% de leur consommation d’électricité et d’eau et des factures moins salées, le gain a été immédiat !

fleurs carte secteur a netoyer
 

C’est la protection de la biodiversité et une action de santé publique qui sont entreprises depuis 2012 dans la campagne d’arrachage de la Berce du Caucasecette, la deuxième action de développement durable engagée dans la commune.

Finalisée au printemps 2014 pour la première tranche, c’est le chantier d’insertion de Font-Romeu qui en est la structure porteuse, avec le soutien technique du contrat de Rivière du Sègre et du PNR. Le coût global pour la campagne est d’environ 12 000 € financés à 20% par la commune de Font-Romeu puis pour le restant par le Conseil Général, l’Etat et Europe.

La Berce du Caucase qui a été introduite à Font-Romeu au début du siècle comme plante d’agrément pour les jardins du Grand Hôtel est aujourd’hui classée invasive par le Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles. Cette espèce dont les inflorescences en ombelle peuvent atteindre 4m de hauteur, a un développement rapide. Elle est présente dans nombre de jardins romeufontains et au bord de certains cours d’eau où elle forme des colonies. Outre la menace écologique qu’elle peut représenter pour la biodiversité locale elle comporte également un risque sanitaire puisque sa sève est toxique. Sur la peau elle réagit avec les rayons UV et peut causer de graves brûlures si l’on tente de la cueillir.

La technique employée pour limiter sa progression est de sectionner les racines à 15-20cm sous le sol en avril ou mai avant la floraison. Les employés du chantier d’insertion de la commune qui ont réalisé cet arrachage en 2014 étaient protégés intégralement (combinaison, lunettes de protection, gants) pour éviter le contact de la peau avec la sève. En 3 semaines, 1000m de linéaire de cours d’eau ont été traités. Pour une complète efficacité et limiter ainsi la progression de la Berce du Caucasecette le long des cours d’eau, cette opération est à renouveler 5 à 6 années de suite.

 

  • Le lundi matin de 8H30 à 12h30,
  • Le mercredi après – midi de 14h00 à 18h00
  • Le vendredi martin de 8H30 à 12h30.

 En dehors de ces créneaux, téléphonez pour prendre rendez- vous au service urbanisme :

 04 68 30 68 23 ou par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Planning accueil urba

composteursTrois actions à caractère de développement durable sont engagées dans notre commune. Voici l’évolution de la première, la mise à disposition de composteurs partagés. Initiée  en Août 2014 par l’association KERA et finalisée en Novembre 2015, avec la commune de Font-Romeu et le Sydetom​66 qui sont porteurs de cette opération.

Le village d’Odeillo a été choisi comme zone de test de ces composteurs partagés installés dans 3 quartiers : rue des Lilas, rue de la Liberté, rue du Serpolet tous à proximité des conteneurs de tri sélectif. Les riverains y déposent leurs déchets organiques (épluchures, fruits, légumes, café, etc.).

Un référent de l’association KERA veille à son bon fonctionnement. Il s’agit de vérifier  que les déchets soient adaptés et qu’une proportion à peu près équivalente de végétaux secs et humides soit déposée.

Du compost sera produit. Chaque habitant produit en moyenne 50 kg de déchets organiques par an  et la tonne incinéré coûte 140 €, un foyer qui composte génère 16,50 € d’économies par an pour le traitement et la collecte. Autant d’économie potentielle pour la commune par habitant.

Le compostage partagé ne peut fonctionner qu’avec la motivation des habitants pour réaliser un projet commun et peut ainsi devenir un vecteur de lien social important.

Cette opération fonctionne bien, et la fête du compost pourrait avoir lieu dès cette année au début de l’été et une  2eme phase d’installation de composteurs à l’automne.

De plus, c’est une entreprise de Sorède, L’ESAT les Micocouliers, qui fabrique les composteurs en bois. Depuis 2011 ce sont plus de 4000 composteurs qui ont été produits. Economique, écologique et solidaire, ces composteurs en bois sont ​aussi  100% catalans !

001jp
002jp

Voici le résumé d’une facette du travail des gardes forestiers qui sont aujourd'hui des techniciens généralistes et dont le travail quotidien est fait de gestion durable, d'écologie, de surveillance, de relation publique  ... Cette variété de missions fait le charme de ce métier « hélas » souvent trop discret !

La semaine dernière s'est déroulé en Forêt Domaniale de Font Romeu une opération essentielle de la gestion forestière, la désignation avant leur exploitation des arbres à abattre ce qu'en jargon forestier on appelle le martelage. Les représentants de la municipalité potentiellement interrogés sur la gestion de 'espace naturel n'ont hélas pas pu tous se libérer, cette période pré-hivernale étant largement occupée à la préparation de la saison

Voici en "roman photo" le déroulement de l’opération :
Opération qui se fait en équipe et qui rompt avec le caractère solitaire du travail de forestier
Comme souvent tout commence par un échange autour d'un café...
Ensuite le responsable local explique à ses collègues à l'aide de "l'aménagement forestier" (programme de gestion décliné sur 15 ans) les particularités des lieux, le but de l'opération et énonce les consignes qui en découlent.
Affûtage du marteau donnant son nom à l'opération constitué d'un tranchant et d'une empreinte (à lire à l'envers comme en typo : AF ou "Administration Forestière"
Vérification "GPS" de la position et début des « hostilités» : les arbres choisis sont marqués à environ 1.30m du sol et sur une racine.
Souvent après discussion : en effet il faut tenir compte de divers paramètres.

Le diamètre de l'arbre choisi est en même temps mesuré avec une sorte de pied à coulisse dénommé "compas". Le marteleur crie ensuite le nom de l'arbre, ici un pin à crochets, suivi de son diamètre. Données que le pointeur reporte sur la fiche de martelage. Ces données sont essentielles pour déterminer le volume du bois qui va être mis en vente lors de la vente par appel d'offre destinée aux exploitants professionnels, une à deux par an dans le département.

Ensuite dernière discussion sur l'ensemble de la coupe : qualité du bois, difficultés d'exploitation la santé du marché et prix qui peut en être attendu
L'acheteur, le mieux disant, fera son affaire de l'exploitation coupe et débardage des arbres martelés repérables par la marque en hauteur.

L'agent forestier responsable surveillera le bon déroulement de l'exploitation et après la coupe contrôlera sur les souches la présence de la marque au pied, prouvant que l'arbre enlevé était bien désigné à l'abattage.

Merci à notre garde ONF Bruno Robert et à son équipe de forestiers pour ce partage !

012jp 013jp 016jp 020jp
Lire la suite...

001jpBref récapitulatif pour ceux qui n’étaient pas à la réunion d’information à Targasonne mardi 18 novembre.

Anticiper un Plan Communal de Sauvegarde est obligatoire dans notre département. Localement, trois communes se sont jointes à Font-Romeu pour son élaboration. Une méthode nationale a été créée pour aider les municipalités à mettre en place les actions de protection des personnes et des biens en cas d’évènements majeurs. Les communes de Targasonne, Eyne, Bolquère et Font-Romeu ont confié au bureau d’études Ingénierie des Mouvements de Sol et des Risques Naturels la réalisation de ce travail. Les risques identifiés pour la Haute Cerdagne sont soit naturels soit industriels. Il vaut mieux prévenir que guérir dit le dicton, quels gestes et actions faudrait-il mettre en place si une catastrophe se produisait ?

Avalanches, rupture du barrage des Bouillouses, feux de forêts, tempêtes de vent ou neige, pluies fortes avec glissements de terrain et inondations, transport de matières dangereuses et séismes ont été l’objet de cette étude. Le plan déclenché serait alors similaire au plan ORSEC mais à l’échelle des communes. En lien avec la préfecture des cellules de crises seraient établies pour organiser la diffusion des consignes de sécurité, l’accueil des sinistrés, et le suivi de l’évènement. A Font-Romeu l’espace sportif Colette Besson et le gymnase de l’école seraient utilisés pour abriter la population si cela s’avérait nécessaire. 

Des cartes précisant la localisation des zones à risques, un plan d’intervention gradué et un annuaire de crise ont été remis aux communes. Un document d’info synthétisant ces menaces majeures sera mis prochainement à disposition de la population en mairie et diffusé par courrier ou mail.

Cette prévention utile à nos concitoyens n’empêche en rien le bon sens et nous pouvons observer que nos ancêtres avaient, en général, su construire leurs villages bien à l’abri des principaux périls naturels ! 

001jpLa toiture du parking Borrel étant particulièrement délabrée voire dangereuse puisque des parties menaçaient de chuter, des travaux de rénovation sont en cours. C’est l’entreprise Will qui effectue cette réfection de l’avancée qui protège la façade des intempéries.

Avec le remplacement des réseaux d’eau potable et de l’assainissement, voici la dernière phase des travaux de la réfection de la traversée de Via. Au printemps les trottoirs et revêtements finaliseront l’entière rénovation du village.

En ce moment, des trottoirs sont aussi en construction à la sortie du village direction Odeillo. Pour ces travaux financés par la commune, c’est le Conseil Général qui est maitre d’œuvre.

004jp 001jp

002jp

003jp

 

 

Fleurs, arbres, mobilier urbain (signalétique, lampadaires, etc), conteneurs semi-enterrés, enfouissement des réseaux, peintures en trompe l’œil : Font-Romeu Odeillo Via est indiscutablement la plus jolie commune des Pyrénées. Grâce aux bons soins des services techniques et du chantier école mais aussi de nombreux particuliers, grâce parfois au bon goût de Dame Nature elle-même, nous pourrons prétendre dès l’été prochain au titre de « Ville fleurie ». Quelques photos ont été réalisées pour appuyer le dossier qui sera présenté en juin 2015. En attendant, un grand bravo à toutes celles et ceux qui font chaque année de notre petite station de montagne une grande reine de beauté !       

BV-2
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
22
23
24
25
26
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
53
54
55
56
57

Des travaux ont eu lieu récemment boulevard François Arago (photos ci-dessous), sous la Maîtrise d’Ouvrage du Conseil Général : réalisation d’un épaulement de la voirie départementale par mise en œuvre d’un caniveau de collecte des eaux de ruissellement, d’un piétonnier et d’un mur bahut permettant d’accroitre la sécurité routière.

Du côté de Via, les travaux d’aménagements de la traversée suivent leur cours : après la réalisation de la mise en esthétique des réseaux secs et la réhabilitation du réseau pluvial, c’est au tour du réseau d’alimentation en eau potable et de collecte des eaux usées d'être reconstruits à neuf, en partenariat avec le Conseil Général et l’Agence de l’Eau.

Des travaux de reconstruction du réseau de transfert des eaux usées vers la station d’épuration sont également au programme : il s’agit de reconstruire près de 400 mètres du réseau permettant le transfert des effluents de l’ensemble de la zone urbanisée de Font-Romeu-Odeillo-Via. Ces travaux préserveront la commune de tout débordement d’effluents vers le milieu naturel. Définis comme prioritaire dans le Schéma Directeur d’Assainissement d’Eaux Usées, ils sont subventionnés par le Conseil Général et l’Agence de l’Eau à hauteur de 65%. En effet, la commune bénéficie de ces subventions grâce à son adhésion à la Charte Qualité proposée par l’Agence de l’Eau. Cette charte consiste en l’amélioration de la qualité des travaux et leur inscription dans les démarches de développement durable. Ce chantier est un projet « pilote » avec la charte en zone de montagne.

8
9
10
11

Arrivé en 1989 dans le département, Lilian Guillemin n’est pas venu ici par hasard… Après l’Ecole de métiers EDF de Soissons Cuffies et un premier poste en Haute Marne, ce grand passionné de rugby cherche à se rapprocher de son sport favori. Sur les conseils de l’un de ses entraineurs, qui connait bien la région, l’actuel dirigeant au sein des juniors de la JOP-CC demande sa toute première mutation pour les P.O.. Monteur électricien puis chef d’équipe sur la base de Prades, il est appelé régulièrement pour des missions d’entretien réseau sur les hauts cantons et plus particulièrement à Font-Romeu. De son propre aveu, le souvenir de cette petite équipe et de ses responsables Jean-Claude Poncet, Jean-Louis Amoros et Michel Margaill reste le meilleur de sa carrière ! Après avoir occupé différents autres postes à Prades et Perpignan (où il gère notamment une équipe de 70 dépanneurs), Lilian Guillemin est très heureux de ses nouvelles fonctions de responsable à Font-Romeu, parce qu’il aime manager, d’une part, mais aussi parce qu’il préfère les petites structures qui favorisent les relations humaines, l’autonomie et la polyvalence. Il prend la suite de Henri Dunyach, parti à la retraite avec les honneurs… et la médaille de la ville, qui lui était remise par le maire Jean-Louis Démelin au printemps dernier.

Lilian-Guillemin
Crédit photo : Anne Piveda
Pendant que certains sont en vacances, d'autres ne chôment pas sur le chantier du groupe scolaire d'Odeillo ! Le nouveau bâtiment, qui accueillera tous les enfants de la commune dès septembre, ressemble à une véritable ruche où s'activent des dizaines d'ouvriers. Peinture, revêtement des sols, mobiliers : les derniers préparatifs vont bon train à trois semaines du jour J. Après des années de travail, ce superbe projet est sur le point d'aboutir. On attend déjà la rentrée avec impatience !!! Les dernières images du chantier...

22
Une trentaine de places de parking accueillera les véhicules des employés et des visiteurs...

21
Les derniers aménagements sont en cours...

19
Le projet architectural met à l'honneur les matériaux naturels : la pierre...

20
...ou l'herbe sur le toit.

24
Les eaux de pluie seront dirigées vers un bassin de rétention...

23
Les derniers préparatifs sont en cours...

1
Dans la "rue" qui traverse le groupe scolaire...

3
En commençant par les plus petits avec la crèche...

17
Le gros du matériel est déjà en place...

18
Pour accueillir tous nos bambins...

4
On ne chôme pas cet été !

5
Tous les sanitaires sont déjà installés...

6
Le mobilier de la cantine est arrivé...

8
La bibliothèque accueillera bientôt des dizaines et des dizaines de livres...

9
Et de jeunes lecteurs...

11
Elle est située au coeur du "village"...

10
Tableaux et mobiliers : les classes des petits...

12
...des moyens...

13
...et des grands sont déjà bien aménagées.

14
Le gymnase sera bientôt terminé...

15
...ainsi que le préau...

16
 ...et la cour de récré !!!!!!!!!

Grande nouveauté de la saison, le refuge de la Calme ouvre désormais ses portes de juin à septembre ! 
Retrouvez toutes les infos sur le site : http://www.refugedelacalme.fr/

Refuge-la-Calme
 
Félicitations à l'association "KERA" qui vient de se créer sur notre commune !
Retrouvez tous les détails et contacts avec la première lettre d'information de l'association :

Développement-Durable Page 1
Développement-Durable Page 2
Développement-Durable Page 3
Développement-Durable Page 4
Nous vous l'annoncions dans le journal municipal (n°19), le Castel Négro devait laisser place à un nouveau programme immobilier. Edifié dans les années 30, dans un style très proche de celui du Grand Hôtel, ce bâtiment aux allures de petit château, qui était démoli il y a deux ans non sans pincements au coeur, sera bientôt remplacé par un lotissement de chalets de pierre baptisé en souvenir "Castel Parc". Quatorze lots seront mis à la vente courant 2015 pour construire dans cet espace privilégié. Les plans ont par ailleurs été conçus pour faciliter l'accès à l'église du Christ-Roi. Un renouveau pour l'ensemble de ce quartier, résolument tourné vers l'avenir !
 
1
Le Christ-Roi, érigé tout comme l'église dans les années 50 par les Doncel,
famille barcelonaise propriétaire du Castel Négro...

2
Un escalier mène actuellement aux pieds du Christ-Roi...

3
... et à son église.

4
Les travaux sont en cours pour créer un nouveau lotissement, baptisé "Castel Parc"...

5
L'accès au futur lotissement...

6
La rue montera en serpentant...

7
 ... et facilitera l'accès à l'église !
 

Dans le cadre du programme annuel de mise en esthétique des réseaux d’électricité (Article 8 du cahier des charges de concession), le SYDEEL 66 (Syndicat Départemental d’Electricité et d’Energies des Pyrénées-Orientales) maître d’ouvrage et ERDF, gestionnaire de réseau, oeuvrent ensemble pour les 220 communes du département des Pyrénées-Orientales.

Une opération d’enfouissement de réseaux conduite par le SYDEEL 66, a été réalisée à Font-Romeu :

 Rue des villas

- Construction de 230 mètres de réseau souterrain,

- Dépose de plus de 600 mètres de réseau aérien,

- Dépose de 6 poteaux béton

- Coût de l’opération : 70 000 euros

 Rue du Roc

- Construction de 180 mètres de réseau souterrain,

- Dépose de 70 mètres de réseau aérien

- Dépose de 3 poteaux béton

- Coût de l’opération : 38 000 euros

Dans notre commune, les réseaux souterrains représentent 70% des réseaux contre 55% dans le département et seulement 40% en France ! Des installations à la pointe qui offrent de nombreux avantages : esthétique, bien sûr, avec la disparition des poteaux et fils électriques du paysage urbain, mais aussi techniques ! Plus fiables que les lignes aériennes face aux intempéries, ces réseaux souterrains permettent en cas de panne un "rebouclage" qui évite les coupures d'électricité. De nombreuses interventions se déroulent ainsi au quotidien sans même que les usagers s'en aperçoivent ! A Font-Romeu Odeillo Via, commune de montagne qui connait pourtant quelques tempêtes de neige et autres caprices de la météo, la moyenne annuelle du temps de coupure par habitant est inférieure de moitié à la moyenne nationale : 40 minutes contre 90 ! Grâce aux réseaux souterrains, ERDF et le SYDEEL 66 garantissent notre sécurité et améliorent sans cesse la qualité de notre quotidien. A l'occasion de leur visite, notre maire Jean-Louis Démelin et ses invités ont pu rencontrer les habitants de la rue des Villas et goûter au charme bucolique de la rue du Roc, méconnaissable...

1
Jean-Louis Démelin à l'écoute des riverains...

2
Poteaux et lignes électriques ont disparu du paysage urbain...

3

Des lampadaires esthétiques et éco-responsables donnent un certain cachet à la rue des Villas...

4

SYDEEL 66, ERDF, Commune et entrepreneur : tous partenaires autour de ce beau projet !

5
Direction la rue du Roc...

6
Très verte et ombragée, cette petite rue a retrouvé le charme d'antan...

7
Rue des Villas et rue du Roc : ça, c'est fait !
 
 
 
 
 
 
 

Petite sortie entre élus ce jeudi 3 juillet pour une visite guidée de la forêt domaniale de Font-Romeu... Bruno Robert, responsable ONF et par ailleurs conseiller municipal, a emmené Nicole Lesavre, Jean-Louis Sarda et Jean-Louis Démelin à la (re)découverte des bois non loin du sentier sportif Paula Radcliffe. Une visite tout à fait impromptue, à l'occasion d'une coupe de bois par une "abatteuse", mode d'exploitation assez inhabituel dans nos contrées, qui devait servir de support à une conversation à bâton rompu autour de la gestion forestière et plus largement du milieu naturel. Si la fameuse machine est demeurée introuvable, les élus ont néanmoins saisi cette occasion d'échanger sur la question du développement durable de la forêt sous tous ses aspects : environnemental, économique et social. Expertise du forestier et concertation des différents acteurs paraissent plus que jamais indispensables pour des interventions dont l'impact soit au moins limité, si ce n'est pleinement bénéfique au milieu naturel ! Préserver la qualité de notre environnement naturel reste en effet un enjeu majeur pour notre commune.

1
Bruno Robert, conseiller municipal (environnement), Nicole Lesavre, conseillère municipale (village de Via),
Jean-Louis Sarda, conseiller municipal (tourisme), et Jean-Louis Démelin, maire de Font-Romeu Odeillo Via.

« Accueil du Parc », « Clé Verte », « Eco-exemplarité » : les labels qui garantissent qu’un établissement s’inscrit dans une véritable démarche de tourisme durable guident de plus en plus de vacanciers dans leur choix. De la réduction des déchets à celle de la consommation d’énergie en passant par les produits ménagers éco-labellisés et l’approvisionnement en circuit court, tous ces critères qui assurent une réduction de l’impact de l’activité touristique sur l’environnement correspondent à une véritable attente du côté du public. De nombreux établissements romeufontains se sont engagés sur la voie de l’éco-tourisme et parmi eux, le gîte des Cariolettes à Odeillo. Les équipements mis en place ces dernières années ont déjà permis de réduire de 30% la quantité de déchets et de plus de 10% la consommation d’énergie. Avec le label européen « Clé Verte », le label "Accueil du Parc" du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes et le label d’éco-exemplarité décerné tout récemment par le SYDETOM 66, l’établissement est reconnu sur le plan local mais aussi international. La clientèle nordique est particulièrement attentive aux problématiques environnementales. Ce n'est pas un hasard si des Danois, des Finlandais, des Norvégiens, des Suédois, des Allemands, des Hollandais établissement chaque année domicile à Odeillo. Ce succès vient couronner des efforts constants : des ampoules à basse consommation au composte en passant par les minuteries, les mitigeurs à 50% d’air, le choix des produits, la cuisine maison, la réduction des emballages, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie, la réduction de la consommation de papier… toutes ces actions mises en place pour se conformer aux cahiers des charges des différents labels visés permettent à Francis et Sylvie d’apprendre et de découvrir sans cesse de nouvelles stratégies vertes et de faire évoluer leur établissement, devenu peu à peu une véritable référence en matière d’éco-tourisme. Ils souhaitent aujourd’hui partager leur engagement avec le plus grand nombre en créant une association pour mettre en place sur notre commune et en Cerdagne des actions d’information, de conseil, de sensibilisation auprès des jeunes mais aussi des chantiers citoyens (et festifs !) etc. Toutes les personnes intéressées peuvent d’ores et déjà se rapprocher de Francis Marty en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Francis-et-Sylvie-Cariolettes
Francis et Sylvie au gîte des Cariolettes...

       Pour améliorer la qualité et la continuité de la desserte en électricité, ERDF mène un chantier de maintenance lourde sur les lignes électriques aériennes qui alimentent les clients des communes d'Egat et Font-Romeu.

       15 agents ERDF de l'Agence d'Interventions et de la Base de Travaux sous Tension des Pyrénées-Orientales procéderont au remplacement de matériels afin de sécuriser les lignes électriques et de les rendre moins sensibles aux aléas climatiques, tels que les épisodes venteux et la neige.

       Dans cette région du département des Pyrénées-Orientales où le terrain est accidenté, ERDF fait appel à une entreprise spécialisée dans la manutention héliportée. L'hélicoptère est le moyen d'acheminer le matériel et de poser les poteaux dans les endroits difficiles d'accès.

       Il permet de réduire considérablement la durée des chantiers et limite ainsi la gêne occasionnée pour les clients.

      Au  cours  de  ces  travaux  de  maintenance  des  réseaux,  une  équipe d'ERDF, spécialisée dans le travail sous tension (TST), installera des protections avifaunes sur des lignes 20 000 volts et des supports électriques. Il s'agit d'équipements techniques qui permettront aux oiseaux de grande envergure, et notamment les espèces protégées, d'éviter les tronçons des ouvrages électriques qui pourraient présenter un risque pour eux.

     Au total, les équipements électriques des 2 kilomètres de lignes aériennes    seront    modernisés : remplacement   de  17 poteaux, d'isolateurs, de  pinces   d'ancrage, pose  de  parafoudres  ... et  les oiseaux seront mieux protégés !

1
De gauche à droite : Grégoire Valbona, maire d'Egat,
Anne Pineda, Chargée de communication ERDF,
Jean-Louis Démelin, maire de Font-Romeu Odeillo Via,
Eric Brochard, Chef de base Travaux sous tension ERDF Aude Pyrénées-Orientales,
Luc Montgaillard, Adjoint au Chef de base opérationnelle ERDF de Font-Romeu.

2
Départ de la Calme...

3
On emporte les nouveaux poteaux...

4
Direction la forêt...

5
Des semaines de préparation pour élaguer notamment...

6bis
Trois équipes au sol pour réceptionner les poteaux...

7
On attend l'hélicoptère...

7bis
Une opération très technique et délicate...

9
Qui s'est bien déroulée !
 
 
 

Hiver comme été, l'association "Ecolo and CO" occupe le terrain de l'environnement en partenariat avec la commune. Depuis cinq ans, ces étudiants STAPS de l'UPVD luttent contre les déchets au travers de journées de sensibilisation au plus fort de la saison touristique, suivies d'une journée de ramassage après la fonte des neiges.

sensi
Journée de sensibilisation cet hiver aux Airelles...
Que s'est-il passé ce lundi 5 mai au Home Catalan ? Les gendarmes chargés de l'enquête suivent toutes les pistes mais l'hypothèse d'une intervention humaine reste la plus solide en l'absence d'électricité dans cet ancien centre de vacances désaffecté... Accidentelle ou mal intentionnée, cette intervention a quoi qu'il en soit demandé l'intervention d'une trentaine de sapeurs-pompiers, de six camions et d'un fourgon de feu de forêt pour prévenir les risques de propagation autour de cet imposant bâtiment dont le troisième étage a été ravagé des heures durant par les flammes. Plus de peur que de mal cependant grâce à la réactivité de nos sapeurs-pompiers dont on salue une fois de plus le professionnalisme. Un appel à témoin a été lancé par les services de gendarmerie afin de retrouver les quatre jeunes qui, d'après les premiers éléments de l'enquête, auraient été présents sur le toit du bâtiment au moment où se déclarait l'incendie. Un signalement a été donné pour un haut fluo et un pantacourt notamment portés par un jeune homme probablement mineur. Toute personne en possession de renseignements est priée de contacter la gendarmerie au 04.68.30.08.68.   

Feu
Une épaisse fumée s'échappait du bâtiment désaffecté...

Feu-2
L'incendie devait dévaster tout le 3ème étage dont la structure était en bois...

Retour du printemps... et des travaux de voirie !!! Malgré les dizaines de panneaux jalonnant désormais le parcours, de nombreux automobilistes (optimistes) tentent encore d'emprunter le tronçon de RD qui relie habituellement Via à la RN116. Malheureusement, cet axe est entièrement fermé à la circulation du 28 avril au 23 mai. En effet, l'ouvrage d'art de Comes Baixes (ce petit pont que l'on passe en contrebas dans un virage) nécessite quatre semaines de réparation. La commune et le conseil général remercient les usagers pour leur patience et leur compréhension.


Attention changement de programme : réouverture de la route du 13 au 25 mai
   

1
2
3
4
Navette
Sous la neige, l'éco-mobilité version hiver...


Hiver comme été, la commune agit pour l'éco-mobilité ! Avec l'"estibus" à la belle saison et l'indispensable "skibus" qui circule actuellement, la navette romeufontaine fait figure de locomotive au sein du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes !

Pour les infos pratiques, cliquez ICI
Eau L'intervention prend moins d'une heure et vous permettra de connaître à distance et en temps réel votre consommation d'eau ! Idéal pour détecter d'éventuelles fuites, tout simplement contrôler sa consommation ou encore relever celle de ses locataires, ce nouveau service est mis en place gratuitement par la Lyonnaise des Eaux. Mieux ! Le service "d'alerte fuite" est disponible également pour les abonnés gratuitement. L'abonné peut programmer sur son compte client un débit au-delà duquel la consommation est traitée comme étant une fuite. Un message est alors transmis au client soit par mail, par texto ou appel téléphonique le prévenant d'un débit anormal. Les abonnés dont le compteur est inaccessible seront sollicités par courrier en fonction de l'avancement de la télérelève. Pour faciliter le déploiement de ce nouveau dispositif, n'hésitez pas à contacter le 04.67.68.86.80 (société OCEA).

RLPAfin de préserver la qualité de vie et d'accueil de Font Romeu, la mairie a réfléchi à l'instauration d'un Règlement local de publicité (RLP) et à un règlement d'utilisation du domaine public. Ces règlements ont été approuvés par la préfecture et encouragés par le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes. Ils ne sont pas une contrainte, mais plutôt un mode d'emploi.

Vous pouvez télécharger le RLP ici.

Nous rappelons que pour toute modification ou pose d'enseigne, il est nécessaire de déposer un dossier de déclaration préalable en mairie.

Embellissement des transformateurs EDF

CA via maillol

Soucieuse d'améliorer la qualité du cadre de vie de ses habitants et vacanciers, la municipalité de Font-Romeu a souhaité favoriser l'insertion paysagère de certains des transformateurs EDF et France Telecom. En effet, ces derniers sont souvent dégradés par des tags ou autres affiches et altèrent le paysage urbain. La commune a donc fait appel à Cathy Lemaire, artiste peintre spécialiste en fresques murales et trompe-l'œil pour embellir 3 des transformateurs du centre-ville.

Contact : Cathy Lemaire
Tél.: 06.33.03.15.11
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Ecolo&Co

ecoloCODepuis plusieurs années, la commune est partenaire de l'association Ecolo & Co. L'association a été créée au début de l'année 2011 par des étudiants en licence de STAPS à Font-Romeu. Elle fait suite à l'organisation de l'Ecolo C.O, course d'orientation dont le but principal était le ramassage des déchets sur la station en mai 2010. Suite à cet évènement écologique et sportif, l'association a souhaité mettre en place des campagnes de sensibilisation à la protection de la nature, afin d'avoir une action plus préventive. Ils sont donc présents une journée par an au pied des pistes pour inciter les skieurs à ne pas laisser leurs déchets dans la nature.

www.ecoloco66.blogspot.fr

Services Techniques

Mairie de Font-Romeu
1 Avenue Professeur Trombe
Tél. : 04.68.30.68.14
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Lundi matin, mercredi apres midi et vendredi matin aux heures d’ouverture de la mairie

Vous remarquez une anomalie dans la commune (chaussée déformée, éclairage public défectueux, grafittis...), vous pouvez remplir ce formulaire.
Vous pouvez nous les transmettre soit en l'envoyant par courrier à la Mairie soit en le déposant directement dans notre boite à lettre à l'Hôtel de Ville, soit en le renvoyant par courriel.

Haut de page