Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

08 DSC5669Ce mercredi 3 septembre 2020 a été une grande journée pour le patrimoine romeufontain. Après l’assemblée générale de l’association des Amis de la Chapelle (rapport moral ci dessous), la réception des travaux de la restauration complète du Camaril (des combles aux splendides anges musiciens), s’est déroulée l’inauguration de ce joyau d’art baroque qui a recouvré  sa superbe.
 
Dans la chapelle devant le retable de Sunyer, se sont retrouvés les restaurateurs agréés musée et monuments historiques Giorgio et Hélène Bedani, la conservatrice aux monuments historiques Léa Martinez, Jean Luc Antonicizzi le responsable de la commission diocésienne d’art sacré, les élus de la commune Alain Luneau, Martine Piera, Fabien Desclaux, Jean louis Démelin et, bien entendu, les membres de l’association enchantés du travail accompli.
Ouvrant la cérémonie, le maire  Alain Luneau, a retracé l’historique des rénovations impulsées en 1994, date de la création de l’association qui s’est donnée comme objet la sauvegarde et la restauration de la célèbre chapelle de l’Ermitage. Des travaux sur la toiture et de sécurisation du bâtiment ont été la priorité, puis en 2015 la restauration du retable de Saint Joseph a ouvert la remise en état des parties intérieures, celle du Camaril a alors été projetée. Ainsi la Commune maître d’ouvrage puisque propriétaire des lieux a confié les travaux de maçonnerie, électricité et restauration à des entreprises spécialisées pour un budget de 44600 €. Les participations de l’état à 50% et du département à 15% ont complété celle des Amis de la Chapelle.
Ensuite Giorgio Bedani a évoqué les détails techniques de l’œuvre et les précautions prises pour conserver les traces du passé de ce lieu exceptionnel. Les restaurations antérieures comme les repeints  exécutés au XIXe siècle par les frères Oromi ont été respectées et les graffitis témoignages de la dévotion des anciens ont été photographiés avant d’être nettoyés. Le restaurateur a d’ailleurs suggéré d’éditer ces images dans un livre pour en perpétuer la mémoire. Il a également raconté les conditions particulières de ce chantier l'hiver dernier quand la température trop basse ne rendait pas les produits inutilisables puisqu’ils avaient fait le choix de ne pas chauffer la pièce pour ne pas déstabiliser les boiseries avec des variations inhabituelles de température. Ensuite, pendant le confinement c’est dans leur atelier à Ille sur Tet que Giorgio et Hélène ont poursuivi la remise en état du statuaire qui a pu être replacé avant l’été.
 
Après la visite du Camaril, qui est bien le plus beau de France, c’est dans la cour de l’Ermitage en une fin d’après midi particulièrement clémente que le verre de l’amitié a été l’occasion d’échanger autour de cette belle réalisation et d’envisager la prochaine étape de restauration, celle du fameux grand retable baroque de la chapelle !
 
16 DSC5677
 Pendant la visite du Camaril Paul Giles membre fondateur et président jusqu’en 2019 de l’Association des Amis de la chapelle et Jean Luc Antonicizzi le responsable de la commission diocésienne d’art sacré, auteur d’un livre sur le baroque catalan, admirent la renaissance du Camaril après sa restauration. 
42 DSC5703
Giorgio et Hélène Bedani restaurateurs agréés monuments historiques depuis 1986.
Sur l’invitation de Paul Giles  ils ont découvert l’Ermitage en avril 1995 .
Venus du nord de l’Italie ils ne s’attendaient pas à trouver la neige dans la cour de l’Ermitage !
Installés à Ille sur Tet depuis 2000 le couple a contribué à la restauration du riche patrimoine d’art sacré de la région.
 
 10 DSC5671
 
 36 DSC5697
 
 
 
Rapport de la Présidente lors de l’assemblée Générale ordinaire du 2 Septembre 2020 des Amis de la Chapelle De l’Ermitage de Font Romeu    
 
Read More

13 DSC4654C’est mercredi 2 septembre 2020 à 17h30 que seront inaugurés les travaux de restauration du Camaril de la chapelle de l'Ermitage.

La conservatrice du patrimoine à la DRAC et le restaurateur présenteront les spécificités du chantier en présence les élus et des membres de l'association des amis de la chapelle qui œuvrent à la conservation de ce fleuron du patrimoine romeufontain.

mur trombeLe circuit « Architectures à Font-Romeu, de l’Art déco au solaire » sera découvert le 19 septembre lors des Journées européennes du patrimoine 2020. Rappelons que le circuit a été créé par l’association KERA avec le soutien de la Commune de Font-Romeu et du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes. Ce parcours pédestre par les chemins de Font-Romeu et Odeillo présente plusieurs constructions, du Grand Hôtel aux maisons à chauffage solaire par inertie selon le principe du mur Trombe. Après la présentation de l’Art Déco dans l’article précédent, les bénévoles de l’association évoquent à présent le mur Trombe :
Mis en œuvre et expérimenté par le professeur Félix Trombe et l’architecte Jacques Michel dans les années 1950-1970, le mur Trombe est un système de chauffage solaire dit « passif » qui profite par effet de serre de l'énergie solaire qui est restituée immédiatement (par l’air circulant) et aussi avec retard (le mur diffusant la chaleur accumulée).
 
Les plus (+) et les moins (-) ci-dessous
+ Il réduit la facture d’énergie, plus fortement avec un soleil bas et des écarts de températures importants entre le jour et la nuit. Les orifices pratiqués dans le mur en haut et en bas permettent la circulation de l’air par convection naturelle. Le mur restitue avec déphasage l’onde thermique due au captage diurne vers l’intérieur de l’habitation. Le mur Trombe a aussi l’avantage l’été de tempérer l’habitat en accumulant la chaleur le jour et la restituant la nuit.
 
- Le mur Trombe masque partiellement des façades souvent dédiées à la vue (Sud-Est et Ouest) en les revêtant de peinture sombre derrière un double vitrage.
 
+ Avec un mur capteur de 10 % de la surface habitable le mur Trombe apporte environ 30% d’économie sur le poste chauffage.
 
La véranda
Apparue en Europe au 18e siècle comme pièce permettant de protéger du froid les plantes tropicales et installée au Nord, elle protège la maison du vent dominant et offre une pièce supplémentaire lumineuse.
 
+ Dans notre région, la véranda exposée Sud-Ouest, permet de profiter des rayons du soleil en soirée et de se protéger du froid d’hiver.
 
- Le toit doit être bien isolé pour ne pas subir les effets du soleil se trouvant au zénith l’été.
 
+ Les économies réalisées sont de 6 à 28 % en fonction de son exposition, de son volume, des surfaces de vitrage et de leur isolation (volets isolants).
 
La combinaison mur capteur et véranda
En associant un mur massique et une véranda, la véranda fait office de capteur de chaleur et le mur la stocke. La température est modérée dans la véranda et le mur restitue la nuit sa chaleur à la maison.
 
L’isolation (extérieure de préférence) de l’habitation a toute son importance pour bénéficier pleinement de l’inertie thermique.
 
PRINCIPE DU MUR TROMBE
 
Des clapets commandent la circulation d’air à travers les ouvertures supérieures et inférieures. On obtient une température ambiante stable des pièces adjacentes.
mur trombe.schéma JPG
 
L’Association KERA remercie les propriétaires et les premiers occupants des maisons d’habitations qui ont répondu à nos questions : Mme Martine Soulier et MM. Michel Ducarroir, Alain Bonet, Jean-Claude Pous, Jean-François Robert et Jean-François Tricaud. Les constructions que vous découvrirez lors du circuit ont été construites de 1967 à 1988. 
Remerciements aussi pour leurs informations précieuses à Mme Marianne Balat-Pichelin (PROMES-CEA) et à Mme Marion Chauvin-Michel qui a communiqué sa thèse « Architectures solaires et politiques énergétiques en France de 1973 à 1985 ».
009soirée 20 aoutLa soirée théâtrale présentée à Font Romeu a été un vrai régal pour les spectateurs qui ont eu la chance d’assister à la représentation de la Compagnie Baudracco dans la salle du Casino.
 
Dans quatre décors, l’interprétation juste et sensible des acteurs a fait vivre sur scène le drame de Fanny, déchirée entre honneur et amour. Une situation tragique allégée par l’humour méridional, si bien dessiné dans les dialogues percutants de Pagnol, servie par neuf comédiens tous excellents dans leur rôle.
 
La salle conquise a demandé à l’unanimité à voir la suite l’année prochaine. Avec Marius, troisième et dernière partie de la trilogie, sur le vieux port de Marseille des années 30, le dénouement sera heureux n’en doutons pas !
 
L’OCP présente la prochaine représentation du « Théâtre s’invite à la Montagne », le vendredi 9 octobre avec Molière et « les Précieuses ridicules » interprétées par Illustre Théâtre de Pézenas.
 
 
010soirée 20 aout
 
 
Read More

Affiche 250820 1Pour son ultime concert de la saison, l’Office de la Culture et du Patrimoine propose aux fidèles de la musique classique un panel d’œuvres des 17° et 18° siècles magistralement interprétées par des artistes passionnés de musique baroque, heureux de se produire dans le merveilleux décor également baroque de la chapelle.

Au clavecin, Carole Parer, toute aussi brillante au pianoforte qu’elle a étudié avec les plus grands maîtres. Enseignante au Conservatoire à Rayonnement Régional Perpignan Méditerranée, elle sera accompagnée ce prochain mardi par la violoniste Amandine Solano, notamment habituée des scènes italiennes (elle obtint un premier prix de violon baroque à Vignanello), et de Joël Pons au violoncelle. Entre autres formations, ce féru de musique de chambre collabore à la Grande Ecurie et la Chambre du Roy, et à l’Orchestre de Montpellier.

Belle soirée en perspective, clôturant une série de sept concerts de haute qualité, confirmant le talent de plusieurs jeunes interprètes irradiant la culture musicale française sur les cinq continents.

A la chapelle de l’Ermitage, mardi 25 août, 21 h. - Entrée 15 € (gratuit -12 ans). Billetterie exclusivement à l’Office du Tourisme de Font-Romeu, dans la limite des places disponibles en raison du contexte sanitaire. Masque obligatoire.

concert annonceEn juin nous avons découvert l’itinéraire musical et professionnel de James Z, enfant de Font Romeu qui a monté « OdAce Music » une agence de service pour professionnels de la musique et artistes, tout en poursuivant lui-même une carrière musicale.
 
Revenu au printemps tourner le clip musical "Open" aux Bouillouses, c’est le 19 septembre qu’il propose de le faire découvrir en avant première aux romeufontains. Une belle soirée musicale au Casino en perspective qui se poursuivra avec un Concert de James Z accompagné des musiciens du Coolband, l’occasion de mieux connaitre l’univers solaire et décalé de ce jeune artiste !
 
 
Programme de la soirée produite par OdAce Music :
- 20h15 : Projection du clip de James Z "Open" tourné principalement au Lac des Bouillouses et ses alentours
- 21h : Concert de James Z avec le Coolband
Entrée gratuite
 

Toujours vêtu de sa « personnalité solaire » (Europe 1), James Z a un "groove bien à lui" (JustMusic). Il se balade entre chant et rap, avec un grain de voix surprenant, sur un mélange de musicalités plurielles. Il vous fait partager sa sensibilité sur  des sujets actuels, avec un esprit léger et décalé.Sa musique parlera notamment aux fans de Rilès, Anderson .Paak, ou encore Nemir.Sur ses grandes scènes il est accompagné de son Cool Band (saxophoniste/violoniste, choriste et dj) pour emflammer le public.Son nouveau projet "Réunion", est prévu pour la rentrée 2020. C'est un projet entièrement composé de featurings avec de nombreux artistes émergents & confirmés tels que St Aubin, Ashéo, Caly.Exe, Rovski ou encore Elias Wallac.

archi 1Le circuit « Architectures à Font-Romeu, de l’Art déco au solaire » sera découvert le 19 septembre lors des Journées européennes du patrimoine 2020. Créé par l’association KERA avec le soutien de la Commune de Font-Romeu et du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalane, inscrit aux « Palabres d’aqui », il s’agit d’un parcours pédestre par les chemins de Font-Romeu et Odeillo présentant chronologiquement plusieurs constructions remarquables du Grand Hôtel  aux maisons à chauffage solaire par inertie selon le principe du mur Trombe.

En avant-première les bénévoles promoteurs de cette belle animation culturelle évoquent l'Art déco :
 
Aux origines de l'Art déco, dans les années 1910, il y a une réaction à l'Art Nouveau, jugé trop exubérant (parfois désigné comme l'Art Nouille). Il s’agit d’une évolution progressive plutôt que d'une véritable révolution : les objectifs se transforment alors même que l'ornementation garde une place importante (ferronnerie, motifs floraux, bas-reliefs, statuaires...). Petit à petit, les formes géométriques finiront par s'imposer sur les courbes.
 
1925, année de l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs à Paris sera l’année phare de la période artistique de l’Art déco qui se termine en 1939, avec la seconde guerre mondiale.
 
Les constructions navales inspirent alors les architectes. On parlera de forme "paquebot" pour de nombreuses structures de couleur blanche, allongées et souvent placées dans un angle saillant, aux façades sobres privilégiant les bow-windows et les fenêtres hublot, aux toits terrasse.
 
Le style influence tous les arts visuels et même l'artisanat. Les villas, les maisons, les hôtels sont Art déco du sol au plafond. Les meubles, les verrières, les portes, les poignées de porte, tout concourt à la réalisation d'un art total, épuré.
 
De grands noms d'architecte émergent mais d'autres, qui n'ont pas laissé leur nom dans l'histoire, réalisent de petits édifices dans le même style.
 
Remerciements pour la préparation de la partie Art déco du circuit à M. Philippe Latger et l’association Perpignan Art Déco (qui a créé le circuit Art déco dans Font Romeu), à M. Jacques Collavoli et la SAI du Grand Hôtel, à M. Marc Reynes et son blog sur Font-Romeu et à M. Paul Giles.
 

Affiche 180820Pianiste franco-suisse d’origine anglo-turque, Joanna Goodale se distingue par un parcours éclectique et libre, décloisonnant le répertoire classique en la reliant aux musiques du monde. ‘’… Une sensibilité rare que la jeune pianiste met au service d’une curiosité musicale passionnée et stimulante.’’

Compositrice, elle livre à son public ses propres arrangements, réunissant l’œuvre de Bach et la musique soufie, puisée dans ses origines. Belle ouverture sur de nouveaux horizons. Ce qui s’appelle sortir des sentiers battus, plus académiquement culture musicale.

Invitée à jouer en de nombreux pays d’Europe, exerçant son talent reconnu par un Master of Arts en Piano et un Master of Arts en Anthropologie, Joanna Goodale nous convie à entrer en communion avec le son et le silence.

A la chapelle de l’Ermitage, mardi 18 août, 21 h, - Tarif 15 € (gratuit – 12 ans). Billetterie exclusivement à l’Office du Tourisme de Font-Romeu, dans la limite des places disponibles en raison du contexte sanitaire. Masque obligatoire.

flyer fannyAvec la célèbre troupe de la Compagnie Baudracco, le « Théâtre s’invite à la montagne » au Casino de Font-Romeu Jeudi 20 août à 19H.
Après la belle représentation théâtrale de MARIUS la saison dernière, neuf talentueux comédiens, authentiques méridionaux, spécialistes du répertoire de Marcel Pagnol, remontent à Font Romeu interpréter FANNY, deuxième volet de la Trilogie Marseillaise, un autre Chef-d’œuvre !
Fanny attend un enfant de Marius, fils de César, parti sur la mer. Afin de sauver l'honneur de la famille, sa mère Honorine l'exhorte à épouser Panisse, un riche commerçant, de 30 ans plus âgé qu’elle.
Un drame poignant dans une fresque provençale d'où ressortent situations et personnages hauts en couleurs, et un beau voyage sur le Vieux-Port du Marseille des années 30. A redécouvrir en spectacle vivant !
 
Réservations à l’Office de Tourisme de Font Romeu
Réservations et renseignements Office de Tourisme 04 68 30 68 30 ou sur site web : https://www.billetweb.fr/fanny
Ou sur place
Tarifs : 20 € - adulte / 15€ - étudiants / 10€ - enfant moins de 12 ans / Gratuit - moins de 6 ans.
 
fanny 1 fanny 2
VERSO FLYERS FANNY revu Fontromeu
 

Affiche 110820Les mardis musicaux de l’Ermitage se poursuivent dans l’excellence voulue par les organisatrices pour la plus grande satisfaction d’un public averti et chaleureux. Ce prochain mardi, se produiront les jeunes et passionnés Théotime Langlois de Swarte, nommé aux Victoires de la musique classique 2020, et la violoncelliste Hanna Salzenstein, engagée dans les plus prestigieux festivals de l’Hexagone.

Issu de la jeune génération baroque, Théotime, fondateur avec Justin Taylor de l’Ensemble Le Consort accueilli l’année dernière à la chapelle, se produit dans le monde entier et notamment dans de nombreuses formations, dont Les Arts Florissants de William Christie. Une référence.

Hanna Salzenstein s’est formée et perfectionnée auprès de grands maîtres du violoncelle. Habituée des studios de France Musique, elle joue régulièrement au sein de l’Orchestre Philarmonique de Radio France et de l’Orchestre de l’Opéra de Paris.

En première partie du programme, musique baroque de JS Bach et J.Eccles, la deuxième partie annoncée moderne. Etonnante peut-être.

A la chapelle de l’Ermitage, mardi 11 août, 21 h. – Tarif 15 € (gratuit – 12 ans). Billetterie exclusivement à l’Office du Tourisme de Font-Romeu, dans la limite des places disponibles en raison du contexte sanitaire. Masque obligatoire.

18 DSC4659Des visites commentées de la chapelle de l’Ermitage se déroulent, depuis le 10 juillet les lundis et vendredis à 16 h, dans le respect des conditions sanitaires.

Une opportunité pour le public de découvrir le résultat de la magnifique restauration réalisée dernièrement dans le fleuron de l’art baroque catalan qu’est le Camaril romeufontain. En effet cet élément essentiel du patrimoine vient d’être remis en beauté par de talentueux professionnels qui ont su révéler la richesse des détails des ors et polychromies sublimant les sculptures restaurées du catalan Joseph Sunyer.

En plus de la consolidation de la structure, la rénovation a comporté un grand nettoyage de la décoration des parois. Ainsi en arrière-plan de la statue du Christ un décor ancien est ré-apparu et, si les graffitis sur boiseries ont été effacés, quelques messages ont été conservés au dos des portes en témoignage du temps passé.

Construit dans la première chapelle du lieu de pèlerinage, dissimulé à l’arrière du splendide retable baroque de l’Ermitage de Font-Romeu, le Camaril, ou chambre de la Vierge, est considéré comme étant le plus somptueux de France. L’association des Amis de la chapelle œuvre depuis de très nombreuses années pour conserver ce trésor que les bénévoles sont fiers de présenter lors des visites gratuites. Une libre participation financière est suggérée afin de contribuer à la poursuite des travaux de restauration de l’ensemble ce site unique.

05 DSC4646   08 DSC4649
les Visites de la chapelle se déroulent à 16 h les lundis et vendredis 

 

Read More

Affiche 280720Né en 1990, issu d’une famille de musiciens – parents célèbres clarinettistes -, Victor Julien-Laferrière se met au violoncelle dès l’âge de 7 ans. A 13 ans, il entre au Conservatoire, sous la direction de grands maîtres à Paris, Vienne, Salzbourg. A 21 ans, il est qualifié par un journaliste spécialisé de ‘’révélation du violoncelle’’, que justifie son 1er prix au Concours international du Printemps de Prague. En 2017, il obtient le 1er prix de sa catégorie au Concours Reine Elisabeth à Bruxelles. L’année suivante, il est Victoire de la musique classique.

Artiste lumineux, Victor est l’invité de prestigieuses formations musicales européennes, aux USA, au Japon,… Les auditeurs de France Musique sont admirateurs de ses prestations qui lui ont valu le Diapason d’Or en 2017.

Ce prochain mardi, Victor Julien-Laferrière sera des nôtres. Juste récompense des efforts constants de l’organisation des mardis de l’Ermitage pour accueillir à Font-Romeu un artiste dont un journaliste de La Croix écrivait en 2018 qu’il était ‘’un talentueux ambassadeur de la grande école du violoncelle français’’. Pour son public, et après une légère modification du programme annoncé, il interprétera en solo des œuvres d’une pléiade de compositeurs, JS Bach, Cassadό, Henze, Britten, et notre cher Pablo Casals et son célèbre El cant dels ocells.

A la chapelle de l’Ermitage, mardi 28 juillet 21 h.- Tarif 15 € (gratuit -12 ans). Billetterie exclusivement à l’Office du Tourisme de Font-Romeu, dans la limite des places disponibles en raison du contexte sanitaire. Masque obligatoire.

1 DSC4657

 

Affiche 210720Violoncelliste de talent, comme le furent ses parents, Daniel Claret, maintes fois applaudi au Palais de la Musique de Barcelone, dont il est originaire, se produit également comme soliste avec d’autres formations barcelonaises et andorranes. En 2017, il avait impressionné ses auditeurs romeufontains par sa parfaite maîtrise de son instrument. Comme ce prochain mardi, il était alors accompagné par le non moins talentueux Alex Ramirez, également barcelonais. Leur duo, créé en 2012, est accueilli dans de nombreuses villes de Catalogne, mais aussi en France et au Luxembourg. Certes, les deux artistes diversifient leur programme, mais sont fascinés par les œuvres de Ludwig van Beethoven. En cette année 2020 commémorative du 250ème anniversaire de sa naissance, ils interpréteront trois sonates du génial compositeur.

A la chapelle de l’Ermitage, mardi 21 juillet à 21 h.-Tarif 15€ (gratuit – 12 ans). Billetterie exclusivement à l’Office du Tourisme de Font-Romeu, dans la limite des places disponibles en raison du contexte sanitaire. Masque obligatoire.

33 DSC4443Pour ce premier concert de l’été romeufontain donné à la chapelle de l’Ermitage, le mardi 14 juillet, Blanche Sibieude et Michèle Ducarroir avaient invité un talentueux duo composé de la violoniste Agnès Pyka et de la harpiste Nora Lamoureux. Un équilibre enchanteur entre deux instruments à cordes jouant les solos qui a ravi les oreilles du public, masqué au vu des circonstances. En effet, le respect les consignes est une priorité de l’équipe organisatrice afin de mener à bien la programmation des 7 soirées musicales en la chapelle romeufontaine.

Pari réussi puisque suite au concert, un témoignage a été publié sur notre groupe Facebook : « Je rentre tout juste de ce fabuleux moment, merci, merci beaucoup, c'était extraordinaire, un duo merveilleux... Je recommande à tous, petits et grands de profiter de ces temps de musique intense » !

Photo : En ouverture de la série de concerts, l'élue à la culture Martine Piera a remercié les organisatrices et le public.

11 DSC4421 18 DSC4428
22 DSC4432 27 DSC4437

Affiche 140720Artistes confirmées de l’Ensemble ‘’Des équilibres’’, vocable bien choisi exprimant le désir de dialogue entre interprètes et auditeurs, Agnès Pyka et Nora Lamoureux nourriront leur public d’œuvres rares ou inédites.

Violoniste des plus singulières, la talentueuse Agnès Pyka se consacre à la musique de chambre, en y associant sa recherche « d’équilibres » avec la peinture, la danse, les arts de l’Orient. Elle s’exprime tant en France qu’à l’étranger (Pologne, Canada, Russie, Birmanie, Cambodge et bien d’autres).

Ce prochain mardi, elle sera accompagnée de Nora Lamoureux. Passionnée par la harpe dès son plus jeune âge, elle s’est hissée au plus haut niveau des concours du Conservatoire National Supérieur de Lyon. Elle est invitée à se produire dans de grandes formations telles que l’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre Philarmonique de Berlin, celui de l’Opéra de Marseille, et quelques autres scènes prestigieuses.

Un premier concert de l’été romeufontain donné à la chapelle de l’Ermitage le mardi 14 juillet à 21 h. En raison du contexte sanitaire, billetterie exclusivement à l’Office du Tourisme de Font-Romeu, dans la limite des places disponibles. Tarif 15 € (gratuit – 12 ans). Masque obligatoire. Gel hydroalcoolique proposé aux entrées et sorties.

001concert ermitagePour la huitième année consécutive, les concerts du Mardi seront proposés à tous les amateurs de musique classique. Les organisatrices se sont à nouveau attachées à nouer des contacts étroits avec des artistes talentueux, pour la plupart jeunes interprètes aux palmarès éloquents, se produisant sur de grandes scènes internationales.

C’est ainsi que reviennent la violoniste Agnès Pyka et la harpiste de son Ensemble ”Des Equilibres”, le pianiste Diapason d’or Rémi Geniet qui stupéfia l’assistance en 2017, et le jeune Théotime Langlois de Swarte, cette année en duo violon-violoncelle. Pour la première fois, le jeune violoncelliste Julien Victor-Laferrière, l’un des très grands solistes actuels, la merveilleuse et surprenante pianiste Joanna Goodale. Egalement au programme un concert piano-violoncelle auquel nous convient les brillants Alex Ramira-Gama et Daniel Claret. Le festival se clôturera en compagnie de Carole Parer au clavecin, Amandine Solano au violon et Joël Pons au violoncelle, tous les trois régionaux à la réputation affirmée.

Avec le concours de la municipalité, l’Office de la Culture et du Patrimoine s’est donc résolument investi dans un été musical de haute qualité, cependant contrarié par les contraintes sanitaires qui obligent à certaines dispositions que l’on espère voir évoluer dans les prochains jours.

Le premier concert sera donné le mardi 14 juillet à 21 h. Au programme, des œuvres de Bach, Hasselmans, Saint-Saëns et quelques autres, interprétées par Agnès Pyka, violon, et Nora Lamoureux à la harpe. Dans le contexte sanitaire actuel, seules 70 places seront mises en vente et la billetterie sera assurée exclusivement par l’Office du Tourisme de Font-Romeu. Le port du masque sera obligatoire à l’entrée de la chapelle.

Chaque concert fera l’objet d’un article de presse (L’Indépendant, Midi libre, site Internet www.mairie-fontromeu.fr ) et d’un affichage public.

affiche juillet affiche aout

Statue de lImmaculée Conception après nettoyageMalgré les conditions sanitaires toujours en vigueur, les visites commentées de la chapelle de l’Ermitage sont à nouveau programmées les lundis et vendredis, à 16 h , à compter du vendredi 10 juillet. Les visiteurs découvriront la magnifique restauration du camaril, fleuron de l’art baroque catalan. Riche de ses ors et polychromies, cet élément essentiel du patrimoine local vient d’être remis en beauté par de talentueux professionnels. Ce n’est pas sans raison que le camaril de l’Ermitage de Font-Romeu est considéré le plus somptueux de France.

Les visites, conduites par des bénévoles de l’association des Amis de la chapelle, sont gratuites, ce qui ne saurait exclure une appréciée et libre participation financière aux travaux de restauration. Dans les circonstances actuelles liées au Covid-19, l’accès à la chapelle oblige au port d’un masque de protection.

Visite de la chapelle de l’Ermitage les lundis et vendredi à 16h - Durée : 1h
Joyau exceptionnel de l’art baroque, berceau religieux et historique de Font-Romeu, découvrez le patrimoine artistique local le temps d’une parenthèse culturelle.
 
Libre participation financière pour travaux de rénovation de la chapelle.

08 DSC4254

Dans le cadre de journées Beethoven, Rémi Geniet qui sera le 4 Août à la Chapelle de l'ermitage de Font-Romeu, jouera avec de nombreux autres jeunes talents, les 27 et 28 Juin, en direct et sans public, à Radio France. Ces deux concerts seront filmés en vue d’une rediffusion ultérieure.
 
Si vous avez envie de les écouter voici 2 liens pour voir le programme :
 
Variations samedi le 27 juin à 20h00 ou il joue les Diabelli
Sonate pour piano n°28 opus 101 dimanche 28 juin à 17h30 

Passionné de nature, le romeufontain François Gallon photographe naturaliste et bénévole en charge du site d'observation de la migration ornithologique d’Eyne propose "La migration des oiseaux en Cerdagne », une très belle exposition à la Maison de la Vallée à Eyne.

Quelques clichés pour rentrer dans l'univers passionnant de la migration et apprendre à reconnaître les grands migrateurs comme les petits oiseaux des jardins.

À découvrir à la Maison de la Vallée en entrée libre du mercredi au dimanche de 9h30 - 12h30 et 13h30 - 17h30 jusqu’au 15 juillet puis tous les jours aux mêmes horaires jusqu’au 15 septembre.

2 DSC3992Une dizaine de représentants d'associations culturelles romeufontaines se sont réunis pour préparer les animations de l’été en veillant à la répartition optimale des dates et à la complémentarité des manifestations. Une séance de travail constructive, menée par Martine Piera la nouvelle adjointe détachée à la culture, au cours de laquelle ont été aussi abordées les possibilités d’accueil du public en respectant les normes sanitaires.

Ainsi en plus des 7 concerts classiques du mardi à la chapelle de l’Ermitage, les deux soirées du « Théâtre s’invite à la montagne » sont maintenues. La Compagnie Baudracco jouera, le 20 août, « Fanny » de Marcel Pagnol et le 9 octobre, l’Illustre Théâtre de Pézenas montera interpréter « les Précieuses ridicules » de Molière. Limitées en raison de la distanciation, les places pour toutes ces prestations seront en vente à l’Office de Tourisme de Font Romeu.

En plus de ces soirées, l’Office de la Culture et du Patrimoine reconduit, tous les lundis du 13 juillet au 4 août, la balade guidée « Raconte-moi Font Romeu », réservations à l’Office de Tourisme.

Deux animations inédites complètent ce programme, l’association Kéra présentera une visite sur le thème « Architectures à Font Romeu de l’Art Nouveau au Solaire » le 19 septembre à l’occasion des journées du patrimoine. Le départ du circuit commenté est à 9h30 au Four Solaire d’Odeillo où un bus accompagnera les visiteurs jusqu’au Grand Hôtel puis, en descendant, les visiteurs découvriront les constructions les plus caractéristiques de la ville. Les 12 points référencés dans cette visite pourront ensuite être proposés en libre visite en suivant un guide papier délivré à l’Office de Tourisme.

Enfin cette année c’est à Font Romeu que prendra place, le 26 septembre, la F.É.E. Fête de l'Éducation à l'Environnement des P.O. Des jeux, animations, conférences, marché et repas à base de produits locaux seront proposés aux Airelles.

Programmation culturelle 2020 :
 
Read More

Alais DevelayFélicitations à Alaïs Develay qui est admise en parcours SHN (sportif haut niveau) à l'EM Lyon Business School, une grande école de management et de commerce. Une nouvelle étape s’ouvre pour la jeune sportive qui a suivi un double projet au collège-lycée et CREPS de Font-Romeu. D’abord en section sportive Ski Freestyle puis en pôle Alaïs a réalisé un cursus exemplaire. Elle s’est relevée d’une blessure au genou grâce à l’accompagnement du service médical du Creps et a pu performer sur les courses de début de saison pour atteindre ses objectifs sportifs.

Nous continuerons à suivre la Freestyleuse puisqu’elle reste licenciée au ski club de Font-Romeu et poursuivra ses s'entraînements dans le cadre du CIE/Pôle espoir de Font-Romeu.

Les artistes de l’atelier ‘’Emergence’’ vous font part du décès à 98 ans d’Hélène BESSON, peintre nationalement reconnue. Elle possédait une maison à Font-Romeu où elle aimait fréquemment venir se ressourcer.
Elle donna à notre atelier un fort élan vers une nouvelle créativité.
Nous avons pour Hélène une grande gratitude. Hommage à elle de nous toutes et tous.
Capture.remi genierLa vie culturelle va enfin pouvoir reprendre son cours, les mélomanes seront ravis d’apprendre que 7 concerts classiques se dérouleront, les mardis, du 14 juillet au 25 aout à la chapelle de l’Ermitage.
Cette année encore, Michèle Ducarroir et Blanche Sibieude, les bénévoles passionnées de l’Office de la Culture et du Patrimoine, ont concocté un programme de qualité mettant à l’honneur d’excellents musiciens et des instruments variés à apprécier dans le cadre unique de la chapelle au retable baroque, œuvre du sculpteur joseph Sunyer.
En fonction des programmations nous aurons le loisir d’écouter la Suite pour violoncelle n°5 en do mineur de Jean Sébastien Bach, Le chant des oiseaux de Pau Casals, les Valses nobles et sentimentales de Ravel, de Ballades de Chopin, du Haendel… et même de la musique soufie !
Un régal auditif pour le public de ces soirées estivales !
 
Avant d’accueillir Rémi Geniet (photo) à Font Romeu le 4 Août, les amateurs pourront l’écouter les 27 et 28 juin, en récital sans public, à Radio France, dans le cadre du week-end consacré aux sonates de Beethoven.
 
Programme  2020 :
 
-          14 Juillet : Ensemble Les Equilibres – Agnès Pyka, violon – Nora Glaab, harpe
-          21 Juillet : Alex Ramirez-Gama, piano – Daniel Claret, violoncelle
-          28 Juillet : Victor Julien-Laferrière, violoncelle
-          4 Août  : Rémi Geniet, piano.
-          11 Août : Théotime Langlois de Swarte, violon – Hanna Salzenstein, violoncelle
-          18 Août : Joanna Goodale, piano
-          25 Août : Carole Parer, clavecin, violon, viole de gambe

22 DSC3754À l’orée du Musée sans Murs resplendissent la « Dynamique rouge » et les genets odorants qui ouvrent leurs boutons, sang et or pour une image bien catalane ! Plus loin, le sommet encore blanchi du cambre d’Aze semble avoir inspiré Piero Cipolat dans la forme de cette sculpture qui ouvre ses rayons à son premier printemps sur le sentier culturel romeufontain.

Voilà ce que découvrent les chanceux qui se baladent, enfin sans modération, sur les hauteurs de notre ville !

medaillon après travauxLa restauration totale du Camaril se poursuit sous le contrôle scientifique et technique de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. S’appuyant sur les études de l’architecte du patrimoine, les travaux ont été confiés par la Commune, maître d’ouvrage puisque propriétaire des lieux, à des entreprises spécialisées dans 3 domaines différents : maçonnerie, électricité et restauration.

Ainsi la Sté ACCRA de Giorgio Bedani, tituaire du marché pour le lot restauration, a procédé au démontage total de la statuaire en fin d’été dernier afin de la restaurer dans ses ateliers d’Ille-sur-Tet. Ces travaux, longs et délicats ont débuté par la prise de photographies des graffiti et inscriptions présents sur les parois du Camaril. Ces écritures, bien que disgracieuses et vouées à être effacées par les restaurateurs, sont néanmoins le témoignage du passage des nombreux visiteurs du Camaril au cours des décennies, et seront donc consignées dans un album car faisant partie de son histoire.

Puis toute la statuaire : médaillons, anges musiciens, crucifixion… a été déposée et les sculptures du Camaril ont été transportées à Ille sur Tet. Exécutées dans des pièces de bois de résineux non évidées le vieillissement des fibres du bois a naturellement provoqué des fentes dans le sens du rayon des anneaux de croissance de l’arbre. Mais le sculpteur a utilisé du bois préalablement bien séché et vieilli car malgré leur masse le retrait du bois est assez limité et des fentes sont d’une taille « acceptable » compte tenu de l’âge des œuvres. Pour le transport les sculptures ont été dotées de protections des joints base de filasse de chanvre afin d’absorber les mouvements du bois, puis à l’atelier, les fissures ont été traitées par l’insertion de flipots de pin, l’essence de bois originale.

Les différents éléments ont été aussi consolidés et repeints Tous les éléments décoratifs du Camaril transportés en atelier ont été traités en nettoyage des poussières, coulures et éclaboussures de cire, de couleurs dues aux interventions de repeints et restaurations. Toutefois les repeints anciens exécutés au XIXe siècle par les frères Oromi ont été préservés.

Le 26 novembre dernier, un petit groupe composé de représentants de la commune, et de membres de l'association des amis de la chapelle de l'Ermitage, se sont rendus dans l'atelier de Georgio Bedani afin de prendre connaissance du travail du restaurateur et de son équipe, et de constater l'avancement de la tâche.

Sur place les travaux de restauration se sont portés sur le traitement et la consolidation des poutres, le re fixage des décollements et écaillages sur les parties peintes et dorées des toiles de la coupole et des boiseries. Puis le nettoyage superficiel des boiseries a été exécuté à 60 % avant l’interruption des interventions liées au confinement. Quelques reprises de maçonnerie et réfection de l'éclairage du compble du manternon ont également eu lieu.

A partir du 11 mai les travaux sur site vont pouvoir reprendre, avec pour objectif d'avoir achevé la restauration complète du Camaril avant la saison estivale, et son cortège de visites et autres concerts.

Read More

flyer fannyLa prochaine saison du « Théâtre s’invite à la montagne » programme à Font Romeu deux belles pièces du répertoire français.
Tout d’abord le Jeudi 20 août la Compagnie Baudracco monte nous interpréter « FANNY », sur la scène du Casino. Avec accent et talent 9 comédiens feront revivre le deuxième volet de la trilogie de Pagnol. Le public de la première représentation avait déjà été emballé l’été dernier.
Puis, le 9 octobre c’est l’Illustre Théâtre de Pézenas qui va présenter « Les précieuses Ridicules ». Costumes d’époque, décors, mise en scène et comédiens irrésistibles pour une comédie mettant en scène le paraître. Un sujet plus que jamais d’actualité avec Cathos et Magdelon, deux provinciales entêtées de galanteries et de mondanités. On peut compter sur cette troupe pour nous servir une nouvelle fois un spectacle critique, très divertissant et fidèle à Molière sur la forme et le fond.
Présentées par l’Office de la Culture et du Patrimoine, ces deux soirées seront suivies comme de coutume d’un repas avec les comédiens au restaurant du Casino. Notez les dates sur vos agendas !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
image les precieuses ridicules maxresdefault

Au Casino de Font Romeu Jeudi 20 aout la Compagnie Baudracco interprètera « FANNY « et le 9 octobre c’est l’Illustre Théâtre de Pézenas qui jouera « Les précieuses Ridicules »

2 DSC1742A côté du ski et des sports d’hiver les vacanciers peuvent venir découvrir l’art du potier à l’Atelier de création Céramique situé dans l’ancienne poste d’Odeillo.
Deux formules sont proposées des stages de 4 heures, deux les mardis et deux les mercredis, et des séances privées en famille sur rendez-vous. Une activité qui complète les cours à l’année pour les habitants du territoire.
A Font Romeu dans la vitrine du Clos de Marie rue du Docteur Capelle quelques réalisations « made in Font Romeu » par Viviane Vignaud sont exposées pour l’hiver, histoire de rappeler que la créativité et l’artisanat sont bien présents dans notre ville sportive !
 
Renseignements et inscriptions :
Tel : 04 68 30 97 60 - 07 81 12 50 85
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Read More
114concertVous qui connaissez les concerts de la Chapelle de l'Ermitage, sachez que le violoniste Théotime Langlois de Swarte, l'un de nos invités en 2019 et prochainement en août 2020, est nominé dans la catégorie Révélation soliste instrumental, lors du concert des Révélations le 15 Janvier à la salle Gaveau.
La cérémonie des Victoires aura lieu le 21 février et sera retransmise sur France3 et France Musique. Mais si cela vous intéresse, vous pouvez participer au vote public qui peut s'effectuer sur le site des Victoires de la Musique.
 
Dans la catégorie de soliste instrumental, les 3 nominés sont :
Théotime  Langlois de Swarte (violon)
Raphaelle Moreau (violon)
Gabriel     Pidoux (hautbois)
 
 
 
 
Photo : Le 19 aout dernier les deux violons baroque de  Théotime Langlois et Sophie de Bardonneche , la viole de gambe de Louise Perrard et Justin Taylor talentueux claveciniste de l'ensembe Consort étaient en concert à l'Ermitage de Font Romeu.

017llavailL’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM) a récompensé les lauréats 2020 des Trophées CIMES DURABLES à l’occasion des Rencontres de Grand Ski à Chambéry.

Pour son Musée sans Murs, Font-Romeu est l’une des trois stations distinguées au Trophées CIMES DURABLES en 2020. Saint-François Longchamp pour la valorisation de son agriculture locale et Péone-Valberg à propos de sa médiation entre pastoralisme et activités estivales ont également été lauréates. « Nous avons été très heureux, pour cette troisième édition, de voir la variété et la créativité des projets proposés par les communes » a commenté Charles-Ange Ginésy, Président de l’ANMSM lors de la remise des prix.

Le jury composé d’experts indépendant a choisi de mettre l’accent sur des projets qui cherchent à concilier les enjeux environnementaux avec les aspirations des populations, qu’elles soient locales ou saisonnières. Le développement durable, qui fait partie des piliers de l’action de l’ANMSM est étroitement lié à la prise en compte du facteur humain et sociétal ».

Un point de vue dans lequel notre ville s’inscrit manifestement puisqu’en 2018 la commune avait déjà remporté ce trophée récompensant l’action du chantier d’insertion qui valorise le bois local en mobilier urbain et autres usages bénéfiques à la collectivité. Merci aux bénévoles de l’association MSM, aux artistes exposés, aux services municipaux et au chantier d’insertion qui collaborent à la mise en place des œuvres et à l’entretien de ce lieu unique.

En 2020 c’est le Musée sans Murs qui a été primé « Le Musée sans murs de Font Romeu est unique en son genre. Ici l’art contemporain n’est pas enfermé dans une pièce, il est connecté avec la nature. Une quarantaine d’œuvres jalonnent ainsi les rues du centre-ville. Galerie d’art la plus haute d’Europe, le Musée sans murs utilise du matériel de ski recyclé en guise de mobilier urbain. »

1 DSC1286Création et un don de MS GIRMA, réalisée dans les ateliers de Philippe Lavaill, ce Menhir, tout en symboles, est la dernière sculpture implantée sur le sentier culturel.
 
« Depuis plus de 100000 ans, l'homme sapiens transmet de génération en génération son expérience, développe son langage, sa coopération sociale et construit ainsi, l'arbre de la connaissance. Le menhir érigé au Musée sans murs schématise cette fantastique évolution de l'intelligence humaine, qui projette vers le futur, peut être le destin de l'humanité. » Explique Maurice Girma pour en dévoiler le sens.
 
En effet sur la pièce figurent des écritures ibères, des fresques préhistoriques et trois plaques avec les messages que l'humanité a adressé aux extras terrestres :
 
-          Les proportions du corps humain selon VITRUVE, par Léonard de VINCI.
-          La plaque : gravée dans la sonde Pioneer envoyée dans l'espace en 1973 contenant La formule de l'atome d'hydrogène, la représentation d'un homme et d'une femme en signe de salut, le Système solaire avec la trajectoire de Pioneer
-          Le CD « The Sounds of Earth » sorte de « bouteille à la mer interstellaire » destinée à d'éventuels êtres extraterrestres embarqué dans les deux sondes spatiales Voyager 1 et Voyager 2, envoyés en 1977 et 1978. Il contient les sons et des bruits de notre terre, des images de notre monde et des musiques : BACH, MOZART, BEETHOVEN et même Johny b good de Chuck BERRY ... !  Voyager 1 a déjà franchi notre système solaire, 20 milliards de kms........loin, bien loin   de la terre et de la Cerdagne ! 
A ce propos si vous voulez découvrir ces messages.......avant les ptits hommes verts, Martine Wojtecki, la Présidente de l’association assure que cela vaut la peine d'écouter sur internet le disque d'or de Voyager (ou Voyager Golden Record) intitulé « Les sons de la Terre ». Munissez-vous d’écouteurs, flânez au Musée sans Murs  et partez encore plus près des étoiles !
 
09 DSC1289 10 DSC1290 11 DSC1291
07 DSC1287 12 DSC1292 14 DSC1294